AccueilOpen d’AustralieDjokovic : « Je sais qui je suis, où je suis, ce…

Djokovic : « Je sais qui je suis, où je suis, ce que je suis, où je vais et où j’ai été »

-

Le numéro 1 mondial en avait un peu « gros sur la patate » à l’issue de sa victoire face à Milos Raonic. Il a donc tenu à mettre les points sur les i en expli­quant qu’il ne chan­ge­rait pas d’at­ti­tude malgré les personnes qui l’avaient dans sa ligne de mire.

« Je ne peux influencer que ce que je fais, pas ce que les autres écrivent sur moi et comment ils me condamnent ou me critiquent. Je suis sur le circuit depuis plus de 15 ans et tous ceux qui suivent le tennis connaissent mon évolu­tion en tant que personne et en tant que joueur. Je n’ai jamais eu de problème à dire ce que je pensais et proba­ble­ment certaines personnes n’aiment pas cela. Je dis des choses qui peuvent ne pas convenir à un établis­se­ment, à un mono­pole – sur la poli­tique du tennis, par exemple. Personne dans les médias ne peut briser mon esprit dans ce contexte, car mon lien avec mon esprit et ma conscience est plus profond que toutes les nouvelles qui sont écrites pour me criti­quer. Je sais qui je suis, où je suis, ce que je suis, où je vais et où j’ai été – je le souligne fière­ment. Je peux vous remer­cier, je peux m’ex­cuser lorsque je fais une erreur, mais oui, mes erreurs peuvent être moins pardon­nées en public que certains autres joueurs de tennis. » a expliqué Nole. 

Voilà un discours de « guer­rier » qui devrait lui permettre d’aller au « front » face à un Alexander Zverev en grande forme. 

Instagram
Twitter