Accueil Open d’Australie Djokovic‐Zverev, l’heure de vérité

Djokovic‐Zverev, l’heure de vérité

-

Nous n’en sommes qu’aux quarts de finale et cette affiche a tout du pres­tige d’une finale de Majeur. Pourtant, à première vue, diffi­cile de trouver plus déséqui­libré entre deux cadors du circuit ATP. D’un côté, le Serbe Novak Djokovic, numéro 1 mondial incon­testé, 17 titres du Grand Chelem. Et de l’autre l’Allemand Alexander Zverev, 7ème joueur mondial… Et une seule finale de Grand Chelem, perdue face à Dominic Thiem en septembre dernier à New‐York.

Mais quand on sait que cette fameuse finale date d’il y a seule­ment quelques mois à l’US Open 2020, et que « Sascha » avait égale­ment sorti sa meilleure perfor­mance à Melbourne en 2020 (demi‐finales face à Thiem), cela change la donne. L’Allemand semble véri­ta­ble­ment avoir passé un cap l’année dernière et il ne lui manque plus qu’à soulever l’un des quatre Majeurs pour le confirmer. Sans compter qu’il l’a déjà fait, au Masters de Londres 2018 en triom­phant en finale de… Djokovic. L’une de ses deux seules victoires (sur sept confron­ta­tions) face au « Djoker », mais qui devrait l’ins­pirer ce mardi.

Car de l’autre côté, « Nole » n’est pas fran­che­ment au mieux. Arrivé dans son jardin avec des certi­tudes après une ATP Cup convain­cante (avec entres autres une victoire accro­chée face à ce même Zverev), il est passé tout près de la sortie dès le troi­sième tour après une bles­sure aux abdo­mi­naux face à Taylor Fritz. Finalement suffi­sam­ment remis pour enchaîner contre Milos Raonic au tour précé­dent, le Serbe a déjà lâché quatre manches en autant de rencontres. Une rareté qui témoigne d’une fébri­lité évidente, semblable à celle parfois déjà visible en 2020, et que son futur adver­saire devra exploiter s’il veut espérer l’emporter.

Néanmoins, Djokovic pourra s’ap­puyer sur son avan­tage psycho­lo­gique face à l’Allemand (cinq victoires en sept matchs dont une démons­tra­tion lors de leur dernier duel en Grand Chelem, à Roland‐Garros) et sa formi­dable rési­lience. Il y a en effet peu de chance que le temps supé­rieur passé sur le court soit un réel désa­van­tage pour lui. Mais d’un autre côté, Zverev va de mieux en mieux après une entrée en matière diffi­cile et semble défi­ni­ti­ve­ment lancé dans son tournoi (seule­ment une petite manche concédée face à Giron au premier tour). Une chose est sûre, le match risque d’être accroché. Notre pronostic : victoire de Djokovic en 5 sets.

Rendez‐vous ce mardi matin, en pleine night session austra­lienne (après la rencontre entre Serena Williams et Simona Halep à 9h, heure fran­çaise) pour suivre ce match tant attendu.

Instagram
Twitter