Accueil Open d’Australie Et si Federer, Nadal, Djokovic mon­taient au créneau ?

Et si Federer, Nadal, Djokovic montaient au créneau ?

-

Les qua­li­fi­ca­tions ont donc débu­té, et dès les pre­miers échanges, les pre­miers inci­dents ont eu lieu, les réseaux sociaux ont donc joué leur rôle de « signal d’a­larme ». La pre­mière joueuse très connue à s’ex­pri­mer libre­ment a été Elina Svitolina. 

On le sait, toutes les stars du cir­cuit n’ont pas le même pou­voir d’in­fluence. On peut donc se poser légi­ti­me­ment la ques­tion de savoir quelle pour­rait être la réac­tion des orga­ni­sa­teurs si un des « cadors » venait à cri­ti­quer la situa­tion, pire, à deve­nir lea­der d’une fronde liée aux condi­tions de jeu. 

Apostrophé der­niè­re­ment sur un sujet lié à l’en­vi­ron­ne­ment, Roger Federer pour­rait en un cla­que­ment de doigt régler sûre­ment la situa­tion. Mais pour quelles conséquences ?

Article pré­cé­dentSvitolina ne mâche pas ses mots
Article sui­vantGarcia déjà out
Instagram
Twitter