Accueil Open d’Australie Federer a une nou­velle « pas­sion » : jouer à cache‐cache.

Federer a une nouvelle « passion » : jouer à cache‐cache.

-

Avec les camé­ras pla­cées n’im­porte où dans le stade, on par­vient à avoir des images inso­lites même quand les cham­pions jouent à cache cache.

Instagram
Twitter