Accueil Open d'Australie Federer est éternel

Federer est éternel

-

Mené deux sets à un par Tennys Sandgren et diminué physiquement, Roger Federer a réalisé un authentique exploit en sauvant sept balles de match avant de s’imposer 6-3, 2-6, 2-6, 7-6(8), 6-3 pour rallier les demi-finales où il affrontera le vainqueur du duel entre Novak Djokovic et Milos Raonic. Le Bâlois n’a pas bien joué, comme depuis le début du tournoi, mais il a refusé d’abdiquer.

Roger Federer est insubmersible. Déjà héroïque face à John Millman où il était mené 8-4 au super tie-break du cinquième set, le Suisse a réalisé un nouveau miracle face à Tennys Sandgren. Alors qu’il avait parfaitement débuté la rencontre en remportant le premier set, le Bâlois a connu une défaillance physique que l’on n’a pas vu venir. L’Américain, lui, est resté imperturbable. Le numéro 3 mondial est soigné au vestiaire à 0-3 au troisième set. Il sert moins bien et connaît des difficultés dans ses déplacements. Il affiche aussi une certaine nervosité.

Federer sauve 7 balles de match !

Dos au mur en étant mené deux sets à un, l’homme aux 20 titres du Grand Chelem s’accroche à son adversaire et se contente de le faire jouer. Il écarte trois balles de match à 5-4 sur son service avant d’en sauver quatre autres dans le jeu décisif. Un miracle dont l’Américain ne se remettra pas. Il concède le break à 3-2 et Roger Federer ne laisse pas passer sa chance. Malgré 56 fautes directes, un très faible ratio sur ses balles de break (2 sur 13) et pas une grande réussite au filet (47 sur 70), Roger Federer s’en sort 6-3, 2-6, 2-6, 7-6(8), 6-3. Une qualification pour les demi-finales qui tient du miracle tant le Suisse ne joue pas bien et semble être diminué physiquement. Au micro de Jim Courier, il a reconnu une douleur aux adducteurs. La question est désormais de savoir la gravité de cette gêne et s’il pourra récupérer avant son rendez-vous face à Novak Djokovic ou Milos Raonic.

Instagram
Twitter