Accueil Open d’Australie Federer – Wawrinka, por­traits croisés

Federer – Wawrinka, portraits croisés

-

Stanislas Wawrinka et Roger Federer se connaissent et s’ap­pré­cient. Cette nuit, ils se dis­pu­te­ront une place en demi‐finale de l’Open d’Australie. Pour le quo­ti­dien Le Matin, les deux cham­pions dressent leurs por­traits respectifs.

Stanislas Wawrinka : « Il est clair que je n’ai jamais aus­si bien joué de ma vie. Mais voi­là, à l’inverse, per­sonne n’a jamais joué aus­si bien que Roger et, s’il est au mieux de sa forme, la situa­tion devient com­pli­quée, tout le monde vous le dira. Entre nous, les rap­ports sont res­tés cor­diaux. Nous sommes de bons amis. Il est clair que notre médaille d’or, aux Jeux de Pékin, reste un sou­ve­nir inou­bliable, un moment qui nous lie à jamais. […] Mais sur le court, je ne pen­se­rai à rien d’autre qu’à mon jeu, comme d’habitude. »

Roger Federer : « Longtemps, Stan a sui­vi une évo­lu­tion un peu sac­ca­dée : deux pas en avant, un en arrière. Je le trouve beau­coup plus régu­lier depuis quelques mois. Sur le plan du jeu, il n’est pas très loin d’un Söderling ou d’un Berdych. Il a les capa­ci­tés d’atteindre une finale du Grand Chelem et, si tout se gou­pille bien, de la rem­por­ter. Il doit sim­ple­ment en acqué­rir la preuve. Par lui‐même, pour lui‐même. »

Instagram
Twitter