AccueilOpen d'AustralieFerrer-Djokovic, la loi des séries

Ferrer‐Djokovic, la loi des séries

-

Entre Novak Djokovic et David Ferrer, il y a déjà eu un bon nombre de confron­ta­tions depuis qu’ils sont sur le circuit profes­sionnel. Quatorze pour être précis. Le Serbe mène, fort logi­que­ment, par neuf rencontres à cinq. On peut d’ailleurs observer une drôle de série qui va en crois­sant en faveur de Nole. Sur leurs cinq premières confron­ta­tions, les deux hommes se sont rendus coup pour coup. La première pour David, la seconde pour Novak, la troi­sième pour David, la quatrième pour Novak et… la cinquième pour David ! Et là tout s’emballe. Dès 2008, on passe à deux victoires de Djokovic, suivies d’une victoire pour Ferrer. Puis encore deux victoires de Djokovic, et enfin une autre victoire de Ferrer. La série va encore en augmen­tant sur l’année 2012, puisque le Serbe a vaincu dans les trois confron­ta­tions qui les ont opposés derniè­re­ment. Bref, il y a une loi progres­sive des séries entre les deux hommes qui donne A,B,A,B,A,B,B,A,B,B,A,B,B,B (dur à suivre hein ?).Si on la suit, David Ferrer devrait donc gagner ce match ! Et Djokovic devrait quant à lui gagner les trois suivants !

Bon, sur le papier, ce n’est pas aussi simple. Même si Ferrer réalise un très beau tournoi, Djokovic semble encore plus impla­cable. Même s’il a été mis à mal par Stan Wawrinka en huitièmes de finale, le Djoker a repris sa marche en avant en quarts de finale pour doucher les quelques velléités de Tomas Berdych. Le numéro un mondial devrait donc, comme en demi‐finale de l’US Open, fracasser l’Espagnol. D’autant qu’à l’Open d’Australie, les deux hommes se sont déjà affrontés deux fois pour deux victoires du Serbe. David va devoir serrer les dents.