AccueilOpen d'AustralieHerbert sur Karatsev : "Je n'ai pas le sentiment que ce soit...

Herbert sur Karatsev : « Je n’ai pas le sentiment que ce soit de la réussite, j’ai le sentiment qu’il propose autre chose, qu’il impose son jeu »

-

Il est l’at­trac­tion de cet Open d’Australie. A 27 ans, Aslan Karatsev est devenu ce mardi le 5ème joueur de l’his­toire à rallier les demi‐finales d’un Grand Chelem après être passé par les quali­fi­ca­tions en triom­phant de Grigor Dimitrov (2–6, 6–4, 6–1, 6–2). Mais il y en a un qui n’est pas si surpris que ça d’une telle perfor­mance : Pierre‐Hugues Herbert, qui avait eu le « privi­lège » de l’af­fronter au Challenger de Prague l’année dernière (défaite 5–7, 6–7 (7)). A peine éliminé du tournoi de double avec son compère Nicolas Mahut (défaite 4–6, 6–4, 6–7 (3) face à la paire croate Mektic‐Pavic), le Français est revenu sur le parcours du Russe. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il lui a fait forte impression.

« Je n’ar­ri­vais pas à mettre Dimitrov favori. C’est ça qui est assez dingue, il y a un qualifié contre Dimitrov et au final avant le match je ne me disais pas « c’est sûr que Dimitrov va gagner ». Donc je suis à la fois étonné qu’il soit déjà en demi‐finale et à la fois je pense que même en demi‐finale il va encore falloir compter sur lui. Quand je le regarde, je ne me dis pas qu’il est à 120% ou en état de grâce. C’est pour ça que j’ai cette analyse là. Je n’ai pas le senti­ment que ce soit de la réus­site, j’ai le senti­ment qu’il propose autre chose, qu’il impose son jeu contre beau­coup de joueurs, et qu’il peut gêner beau­coup d’ad­ver­saires. Donc aujourd’hui il est là où il est et oui c’est éton­nant parce que pour un 1er Grand Chelem, être en demi‐finale cela n’ar­rive pas souvent, surtout à 27 ans… Mais à côté de ça, le niveau de jeu, il est là. »

Instagram
Twitter