Accueil Open d’Australie Humbert : « Quand je ratais une pre­mière, les gens applau­dis­saient, mais c’est…

Humbert : « Quand je ratais une première, les gens applaudissaient, mais c’est normal »

-

Malgré deux balles de matchs dans le qua­trième set face à Nick Kyrgios, Ugo Humbert s’est incli­né sur le score de 7–5, 4–6, 6–3, 6–7(2), 6–4 en 3h29. Mais le 34e joueur mon­dial n’a pas à rou­gir de sa défaite dans une ambiance qui a su don­ner des ailes à l’Australien. Lors du der­nier set, Kyrgios était dans un état de grâce, lit­té­ra­le­ment injouable. Et les spec­ta­teurs n’y étaient pas étran­gers. En confé­rence de presse, le Français avait du mal à cacher sa décep­tion. Il revient notam­ment sur sa lutte pour res­ter concen­trer face à cette ambiance exceptionnelle :

« Je suis tou­ché et déçu. J’ai du mal à être lucide. J’ai bien tenu sur mon ser­vice, mais j’ai eu du mal à pro­po­ser du jeu du fond de court. J’avais l’impression de pas trou­ver mon rythme, de mal tra­ver­ser mes coups. Il (Kyrgios) était plus solide du fond du court. Je ne me suis jamais sen­ti com­plè­te­ment libé­ré. L’ambiance était géniale, j’ai vécu un sacré moment. C’était très bruyant, ça fai­sait un peu bizarre. J’ai dû lut­ter pour res­ter concen­tré. Quand je ratais une pre­mière, les gens étaient contents, ils applau­dis­saient, mais c’est nor­mal ».

Instagram
Twitter