Accueil Open d’Australie Karatsev, le roi des « tôles » sort Schwartzman

Karatsev, le roi des « tôles » sort Schwartzman

-

On en avait eu un aper­çu la semaine der­nière lors de l’ATP Cup ; oui, les joueurs russes sont redou­tables. Et depuis, Daniil Medvedev et Andrey Rublev, res­pec­ti­ve­ment numé­ros 4 et 8 mon­diaux, n’ont pas failli à cette répu­ta­tion. Mais il y en a un que l’on avait peut‐être fini par oublier, caché dans l’ombre de ses deux géants : Aslan Karatsev, 27 ans et 114ème joueur mon­dial. Un pedi­gree a prio­ri pas très impres­sion­nant, sur­tout quand on sait que le Russe, grand adepte du cir­cuit Challenger, n’est encore jamais appa­ru dans un tableau prin­ci­pal de Grand Chelem. 

Mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il s’est par­fai­te­ment rat­tra­pé cette semaine. Issu des qua­li­fi­ca­tions à l’Open d’Australie (où il a entres autres domi­né le Français Alexandre Müller), Karatsev vient d’é­li­mi­ner coup sur coup Gianluca Mager (n°96), Egor Gerasimov (n°79) et désor­mais Diego Schwartzman (n°9), 8ème tête de série du tour­noi ! Le tout sans perdre le moindre set, et en ne lais­sant filer que 20 petits jeux ! De véri­tables « tôles » qui attirent inévi­ta­ble­ment l’at­ten­tion sur la grosse sur­prise de cet Open d’Australie, seule­ment le 5ème joueur du siècle à atteindre les 8èmes de finale pour sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion en Grand Chelem.

Au pro­chain tour, le Russe affron­te­ra le vain­queur du duel 100% cana­dien entre Denis Shapovalov (n°12) et Félix Auger‐Aliassime (n°19). On en salive d’avance.

Instagram
Twitter