Accueil Open d’Australie Kyrgios répond à Djokovic : « Venant de quel­qu’un qui fait la fête…

Kyrgios répond à Djokovic : « Venant de quelqu’un qui fait la fête torse nu pendant une pandémie mondiale »…

-

Tranquille vain­queur de son pre­mier match sur cet Open d’Australie face au Portugais Ferreira Silva (6–4, 6–4, 6–4), Nick Kyrgios affron­te­ra le Tricolore Ugo Humbert au deuxième tour. Interrogé sur les récents pro­pos de Novak Djokovic à son encontre, Nick Kyrgios n’a pas pu s’empêcher de répondre au numé­ro 1 mon­dial dans un long mono­logue en l’at­ta­quant de nou­veau sur l’épisode de l’Adria Tour tout en se tar­guant d’a­voir aider des per­sonnes en difficulté. 

« C’est étrange pour moi, parce que vous savez, j’ai lu ses com­men­taires. Il a dit qu’il ne me res­pec­tait pas hors du ter­rain. Cela aurait vrai­ment du sens pour moi s’il poin­tait du doigt le gars que je suis sur le court, car je peux com­prendre qu’on ne soit pas d’ac­cord avec cer­taines de mes sin­ge­ries sur le court et ce que j’ai pu faire dans le pas­sé. Et quand nous avons joué l’un contre l’autre, je pense que j’ai été plu­tôt cor­rect envers lui. Mais je ne sais pas trop com­ment il ne peut pas me res­pec­ter en dehors du court. J’étais extrê­me­ment pru­dent dans ce que je fai­sais. Je n’ai pas vou­lu pro­pa­ger le virus à n’im­porte qui. J’essaye de faire des dons de repas à des per­sonnes qui ont besoin de nour­ri­ture. J’ai ma fon­da­tion. C’est donc très étrange pour moi. En fait, je fais beau­coup hors du ter­rain. Mais oui, Novak est un « chat » très étrange. C’est un joueur de ten­nis incroyable, mais, mal­heu­reu­se­ment, venant de quel­qu’un qui fait la fête sans sa che­mise, torse nu pen­dant une pan­dé­mie mon­diale… je ne sais pas si je peux prendre le relais de cet homme », a réagi un Nick Kyrgios qui sombre de plus en plus dans la que­relle de cours d’école.

Instagram
Twitter