AccueilOpen d’AustralieLe coup de gueule de la fédé­ra­tion espa­gnole contre les auto­rités australiennes

Le coup de gueule de la fédération espagnole contre les autorités australiennes

-

La fédé­ra­tion espa­gnole de tennis (RFET) a publié une lettre à l’intention des joueurs espa­gnols mais égale­ment du gouver­ne­ment austra­lien et de Tennis Austria. Après avoir briè­ve­ment exprimé leur soli­da­rité aux joueurs de tennis espa­gnols, la RFET s’en prend ouver­te­ment à l’organisation du tournoi affir­mant que « les joueurs n’ont pas été informés de la possi­bi­lité d’un confi­ne­ment sévère s’ils voya­geaient avec un passager testé positif au Covid‐19 ». Elle ajoute que « ces mesures auraient dû être compa­tibles avec la santé mentale et physique des athlètes ».

Pour appuyer ses propos, la RFET prend l’exemple de deux de ses joueurs : « Mario Vilella Martinez et Carlos Alcaraz (un mineur) sont confinés dans une pièce sans pouvoir la quitter pendant 14 jours alors qu’ils ont tous deux réalisé plusieurs tests PCR qui se sont révélés néga­tifs ». A travers ces propos, c’est un problème d’équité spor­tive qui est ici soulevé par la fédé­ra­tion espa­gnole : « Il est évident que ces deux joueurs, quali­fiés pour le tableau final de l’Open Australie, ne pour­ront pas riva­liser de manière égali­taire avec le reste des joueurs ». Lettre à la fin de laquelle la RFET demande de résoudre le problème… pour les deux joueurs espagnols. 

Instagram
Twitter