AccueilOpen d'AustralieLe débat : Wozniacki gagnera-t-elle un Grand Chelem un jour ?

Le débat : Wozniacki gagnera‐t‐elle un Grand Chelem un jour ?

-

Encore une occa­sion de perdue. Battue ce jeudi au deuxième tour de l’Open d’Australie, Caroline Wozniacki ne décro­chera donc pas son premier titre du Grand Chelem à Melbourne cette année. Mais d’ailleurs, le fera‐t‐elle un jour ?

Après une fin de saison 2014 canon, laquelle mettait fin à une traversée du désert dont les dates corres­pondent peu ou prou à sa rela­tion avec le golfeur Rory McIlroy, Caroline Wozniacki avait confié sans détour ses ambi­tions pour 2015. « Je veux gagner un titre du Grand Chelem. » Il est vrai qu’il ne manque que ça à la Danoise, dont la carrière est déjà riche de 22 titres et surtout d’une place de numéro 1 mondiale, occupée pendant 52 semaines. 

Tête de série numéro 8 à Melbourne, de retour à un excellent niveau – « Je suis plus forte que lorsque j’étais numéro 1 » confiait même la Danoise il y a peu – Caroline Wozniacki faisait partie des outsi­ders de ce tournoi. La sèche défaite subie ce jeudi n’en est que plus doulou­reuse. Face à une Victoria Azarenka en phase de recons­truc­tion et bien plus prenable sur le papier que lors de ses grandes années (2012, 2013), Wozniacki a montré toutes ses limites. Un flagrant manque de puis­sance, une quasi‐incapacité à déborder l’ad­ver­saire en coup droit et une tendance toujours trop marquée à la passi­vité. Cela fait beau­coup, et face à des joueuses qui prennent leurs respon­sa­bi­lité en attaque, telles l’Azarenka de ce jeudi, les qualités athlé­tiques et mentales de l’ex‐numéro 1 ne suffisent pas. 

Aujourd’hui, ce qui inquiète côté Wozniacki, c’est cette inca­pa­cité mani­feste à gommer des défauts qui la privent, année après année, Grand Chelem après Grand Chelem, du Graal qu’elle désire tant. La ques­tion mérite donc d’être posée : la Danoise de 25 ans parviendra‐t‐elle à s’im­poser dans un tournoi majeur un jour ?

sondage