AccueilOpen d'AustralieLe recap: Federer à l'ombre, les Bleus aussi

Le recap : Federer à l’ombre, les Bleus aussi

-

Cette journée de vendredi laisse un goût amer dans le tableau masculin, pour le spec­tacle, pour l’élé­gance et la beauté du tennis. Oui, Roger Federer est tombé, surpris par un Seppi en plein rêve. Mais rassurez‐vous, il reste encore du suspense, puisque les autres favoris n’ont pas flanché, Rafael Nadal en tête.

Favoris hommes

Pour tous les amou­reux du tennis, ce vendredi aura été mi‐figue, mi‐raisin. Peu importe qu’ils soient pro ou anti‐Federer, ils regrettent surement l’éli­mi­na­tion du Suisse et perdent donc une idole, ou un adver­saire. Dépassé par un Andreas Seppi en feu, Roger Federer n’aura pas pu faire grand chose. Il s’in­cline 4–6 6–7(5) 6–4 6–7(5) et dit au revoir à Melbourne. Cependant, les autres favoris ont tenu leurs rangs, à commencer par Rafael Nadal. Mis à part un troi­sième set plus accroché, il a tota­le­ment maitrisé Dudi Sela, bouclant d’ailleurs les deux premières manches en moins d’une heure… Dans le reste du tableau masculin, Dimitrov a eu chaud contre Baghdatis, tandis que Berdych et Murray se sont quali­fiés en trois sets. Il y aura donc du beau monde en huitièmes !

Les Aussies assurent

Portés par une foule en délire, Bernard Tomic et Nick Kyrgios ont fait le spec­tacle à Melbourne Park aujourd’hui. Le premier a disposé de son compa­triote Samuel Groth 6–4 7–6(8) 6–3, retrou­vant la deuxième semaine de compé­ti­tion pour la seconde fois après 2011. « Atomic » semble avoir retrouvé son jeu, et le public le lui rend bien. Du côté de Kyrgios, sensa­tion de Wimbledon l’an passé, les choses se déroulent aussi agréa­ble­ment. Autoritaire vain­queur de Malek Jaziri, les médias le voient déjà en quarts de finale, compte tenu de son prochain adver­saire, Andreas Seppi. Seulement voilà, on est jamais à l’abri d’une surprise ! 

Zéro pointé pour les Bleus

Contrairement à Kyrgios et Tomic les Français, eux, n’ont pas brillé. Chez les filles, on peut souli­gner tout de même l’écart de classe entre une Caroline Garcia étoile montante et une Eugenie Bouchard déjà danseuse‐étoile. Accrocheuse dans la première manche, la Lyonnaise a fina­le­ment décroché, s’in­cli­nant 7–5 6–0. Côté hommes, c’est Richard Gasquet qui a déçu. Face à un Kevin Anderson en grande forme certes, le Biterrois avait la place par moments. Malheureusement, il n’a jamais réussi à faire la déci­sion, y compris dans les moments déci­sifs que sont les tie‐break. Désormais, les espoirs trico­lores reposent sur Gilles Simon et Alizé Cornet, qui tente­ront demain de décro­cher leurs billets pour les huitièmes.

RAS pour ces mesde­moi­selles les têtes d’affiches
Outre la victoire d’Eugenie Bouchard, d’autres préten­dantes au titre n’ont pas flanché. C’est le cas de Simona Halep, victo­rieuse de Bethanie Mattek‐Sands 6–4 7–5 ou encore de Maria Sharapova, qui a détruit son adver­saire du jour. La Russe a étrillé Zarina Diyas… 6–1 6–1 ! De quoi s’af­firmer, match après match, comme la préten­dante la plus sérieuse au trône mondial de Serena Williams. 

La vidéo de la nuit :

Le tweet du jour : 

Les déclas du jour :

Roger Federer, forcé­ment déçu après son élimi­na­tion : « C’était juste un jour sans. J’espérais réussir une meilleure perfor­mance. La clé a été le deuxième set. Si je le gagne, je remporte ce match je pense. Jamais, je ne dois perdre ce tie‐break. Mais j’ai perdu beau­coup trop de points impor­tants dans cette partie. Mon niveau de jeu ne s’est pas élevé au fil de la partie. Il y avait aussi un peu de vent et un jeu ombre/soleil qui expliquent peut‐être mes diffi­cultés au service. Seppi a très bien joué. Il a été plus agressif et il était davan­tage dans le terrain que moi. Sur la balle de match, il réalise le coup parfait. »

Andy Murray sur son adver­saire en huitièmes, Grigor Dimitrov : « Je pense avoir bien joué aujourd’hui. J’ai dirigé les échanges et très bien contrôlé le fond de court. Oui, c’était une bonne perfor­mance. Contre Dimitrov, ce sera évide­ment un match diffi­cile. Il a très bien joué lors des Grand Chelems l’an dernier. C’est un joueur très talen­tueux. Vous savez, il fait partie des ces jeunes joueurs qui essayent de percer, donc il sera très motivé. »

Richard Gasquet suite à sa défaite contre Kevin Anderson : « J’aurais pu faire un set, mais dans l’en­semble il a mieux joué que moi. J’ai pêché au service, mais il joue quand même très bien : il est 14ème mondial, c’est vrai­ment son niveau aujourd’hui. Oui, je suis frustré, main­te­nant il faut regarder devant. Sur les grands joueurs, je manque un peu de niveau aujourd’hui, donc je travaille beau­coup pour rattraper ces quelques fautes que je commets. Je n’ai pas de bles­sure, j’espère que ça va conti­nuer et je vais passer à autre chose. »