AccueilOpen d'AustralieLe récap : jeudi noir pour l'Australie, ciel bleu pour les favoris

Le récap : jeudi noir pour l’Australie, ciel bleu pour les favoris

-

La quatrième journée de l’Open d’Australie vient de s’achever à Melbourne Park. Alors que les favoris du tournoi conti­nuent leur petit bonhomme de chemin, certains résul­tats ont eu de quoi surprendre. Monfils à côté ses pompes, Mannarino qui finit aux urgences… Dure journée pour les trico­lores qui peuvent heureu­se­ment garder le sourire grâce aux succès d’Alizé Cornet, de Gilles Simon et à de belles perfor­mances en double. Le public austra­lien a, quant à lui, vécu un jeudi catas­tro­phique, marqué par les élimi­na­tions de Lleyton Hewitt et Samantha Stosur.

Des favoris bien inspirés

Les jours se suivent et se ressemblent pour la majo­rité des favoris de la compé­ti­tion. Chez les hommes, le top 10 tient bon. Si Novak Djokovic n’aura eu besoin que d’1h34 de jeu pour passer l’obs­tacle Kuznetsov, Wawrinka a dû s’employer pour écarter le Roumain Marius Copil, en trois sets serrés. Victoire en trois sets égale­ment pour Milos Raonic contre Donald Young. Nishikori et Ferrer s’en sont eux aussi sortis, non sans mal, face à des métro­nomes du circuit, Ivan Dodig et Sergiy Stakhovsky. C’est chez les femmes que l’on trouve la surprise du jour avec l’éli­mi­na­tion de Caroline Wozniacki, tête de série numéro huit. La Danoise a été balayée par une reve­nante : Victoria Azarenka, double déten­trice de l’Open d’Australie, de retour aux affaires. Serena Williams s’est tirée d’un match mal engagé face à Vera Zvonareva. De leur côté, Radwanska, Kvitova et Cibulkova n’ont connu aucune diffi­culté pour se qualifier. 


Jeudi noir pour l’Australie

Quelle journée cala­mi­teuse pour le tennis austra­lien… Après un début de tournoi toni­truant, c’est un dur retour à la réalité pour le pays hôte. La journée promet­tait pour­tant d’être belle, agré­mentée d’une night session made in Australie sur la Rod Laver Arena. Ils étaient 17 à fouler les courts de Melbourne Park aujourd’hui. Seuls trois d’entre eux sont sortis vain­queurs. Pire encore, les chou­chous éter­nels du public austra­lien, Lleyton Hewitt et Samatha Stosur, se sont effon­drés sur le central. Deux assom­mantes défaites précé­dées par l’échec des jeunes Duckworth et Saville, asso­ciés en double. Sortie de route égale­ment pour Casey Dellacqua et Alja Tomljanovic. Tous les espoirs du pays reposent désor­mais sur trois hommes : Bernard Tomic, Nick Kyrgios et Sam Groth. 

Journée mitigée pour nos bleus

Même si la majo­rité des Français présents sur les courts ont vécu un jeudi triom­phant, on ne peut pas cacher notre décep­tion. L’élimination précoce de Gaël Monfils et l’abandon d’Adrian Mannarino ont consi­dé­ra­ble­ment noirci le tableau. Si à la veille de cet Open d’Australie, Monfils ne faisait certes pas partie des favoris, il était avec Richard Gasquet et Gilles Simon, chez les hommes, l’un des Français qui avait un réel poten­tiel pour, au moins, accéder à la deuxième semaine. Immense décep­tion égale­ment pour Adrian Mannarino, bien dans sa tête et dans sa raquette ces dernières semaines, qui a cédé physi­que­ment face à Lopez. Félicitons tout de même Alizé Cornet et Gilles Simon pour leur quali­fi­ca­tion, ainsi que les sept joueurs et joueuses qui ont brillam­ment remporté leur double.

La vidéo de la nuit :

Le tweet du jour : 

La décla du jour :

Ivanisevic sur Murray : « L’année dernière il y a eu des hauts et des bas pour lui, il a changé de coach. Pour moi, c’est peut‐être sa plus grosse erreur. Avec Ivan Lendl, c’était une entente parfaite. Ils ont tout bien fait ensemble. Ils ont gagné deux Grands Chelems. Andy jouait son meilleur tennis avec Ivan, ils avaient un style très similaire. »