AccueilOpen d’AustralieL’Open d’Australie déplacé, annulé, tout est possible.…

L’Open d’Australie déplacé, annulé, tout est possible.…

-

L’annonce faite par Daniel Andrews, premier ministre de l’Etat de Victoria, qui refuse l’ar­rivée des joueurs en décembre, a jeté un froid glacial sur le monde du tennis. 

D’ailleurs, l’ATP a vite réagi en envoyant un commu­niqué à ses joueurs leur expli­quant qu’elle avait entamé des discus­sions avec l’en­semble des acteurs austra­lien pour en savoir plus et surtout trouver une solution.

Si le direc­teur du tournoi Craig Tiley avait tenté de mettre une pres­sion douce et de rassurer tout le monde en amont, il faut recon­naître que sa tactique essuie pour l’ins­tant un échec. 

Le gouver­ne­ment de l’Etat ne semble pas vouloir changer d’op­tique. Son refus de pouvoir accueillir les joueurs en décembre « décale » donc un calen­drier qui était bien pensé et qui permet­tait que la saison débute dans l’état de Victoria avec des tour­nois prépa­ra­toires à l’Open d’Australie. 

Si les joueurs n’ar­rivent que début janvier, alors cela impli­que­rait qu’ils n’au­raient fina­le­ment que quelques jours de « liberté » après la quaran­taine (14 jours) pour se préparer à l’Open d’Australie. Ce qui n’est pas idéal mais presque un moindre mal.

L’autre option est de décaler l’Open d’Australie mais cela implique beau­coup trop de boule­ver­se­ments pour être sérieu­se­ment envisagé. 

La solu­tion serait peut‐être d’ins­taller des tour­nois « même fictifs » au sein même de la bulle.

Bref, ce matin, on se dit que fina­le­ment tout est possible d’au­tant que l’Australie doit être sur le podium mondial des restric­tions liées au Covid‐19 alors même que le pays n’a pas été « forte­ment » touché par l’épi­démie (907 décès).

Instagram
Twitter