Accueil Open d’Australie Monfils prend un KO

Monfils prend un KO

-

Gaël Monfils quitte Melbourne dès le 3e tour, sèche­ment battu par Stanislas Wawrinka, tête de série numéro 19, 7/6[4] 6262.

Et si tout s’était joué sur cet amorti vendangé lors du 7e point du tie‐break ? Monfils mène alors 4 points à 2, ce jeu décisif capital lui semble promis. Mais ce point raté laisse le Suisse revenir, passer devant et empo­cher cette première manche (7/6[4]). C’était un premier set long (1h10), éprou­vant, érein­tant même : des échanges haras­sants, très peu de points gratuits, bref une première manche de guer­rier. Il était écrit que celui qui la perdrait ne s’en remet­trait pas. 


« La douleur n’est rien, seul l’es­prit compte »
nous disait récem­ment un prépa­ra­teur physique lyon­nais. La douleur se conjugue au mental. Quand on mène, elle s’es­tompe. Quand on perd, c’est l’in­verse. Éprouvé, Gaël cède de plus en plus de terrain. Son jeu s’ef­frite, ses frappes perdent en puis­sance. En face Wawrinka ne rate plus grand chose. 40 minutes plus tard, Monfils paye l’ad­di­tion : 7662 Wawrinka.

La dernière manche sera une triste imita­tion de la seconde. « J’en peux plus » souffle Gaël Monfils sur un coup droit vendangé. Les fautes laissent place aux balles courtes. Wawrinka breake, double‐breake. Hormis un léger sursaut en fin de set, La Monf n’aura jamais (re)vu le jour. 

Au final, c’est donc une défaite en trois sets secs pour Gaël Monfils. S’est‐il trompé tacti­que­ment ? Avait‐il grillé trop de cartouches physi­que­ment ? Wawrinka était‐il tout simple­ment trop fort ? Quoi qu’il en soit, le Français quitte à nouveau le tournoi dès le troi­sième tour. Le Suisse lui, défiera Andy Roddick en huitièmes de finale.

Instagram
Twitter