Accueil Open d’Australie Mouratoglou sur Tsitsipas : « Contre Nadal, il aurait pu prendre com­plè­te­ment l’eau…

Mouratoglou sur Tsitsipas : « Contre Nadal, il aurait pu prendre complètement l’eau au 3ème set, mais il a réussi à tenir. Mentalement, c’est extrêmement costaud »

-

Il est encore dif­fi­cile de mesu­rer plei­ne­ment l’ex­ploit réa­li­sé par Stefanos Tsitsipas en remon­tant deux sets de retard pour fina­le­ment face à Rafael Nadal en quarts‐de‐finale de l’Open d’Australie (3–6, 2–6, 7–6 (4), 6–4, 7–5). Seul Fabio Fognini avait déjà réus­si pareille per­for­mance, à l’US Open 2015. Passé tout près d’une sor­tie en 3 sets, el Grec a eu le mérite de s’ac­cro­cher tout en éle­vant conti­nuel­le­ment son niveau de jeu. La preuve que le numé­ro 6 mon­dial a fran­chi un nou­veau cap, selon son coach Patrick Mouratoglou.

« Ce match est très impor­tant. Il y a un an, il aurait pris trois petits sets. Là, il s’est fait vio­lence. Au 5ème, c’est Rafa qui engage le pre­mier, donc Stef sert à chaque fois pour res­ter dedans. C’est très dur ! Il a fal­lu un sacré men­tal. C’est une vic­toire réfé­rence évi­dem­ment. Remonter deux sets à Rafa en Grand Chelem, c’est raris­sime. »

En par­ti­cu­lier après la phy­sio­no­mie du début de match, com­plè­te­ment en faveur du Majorquin : « Il est vrai­ment pas­sé à côté sur les deux pre­miers sets. Il n’y avait pas de match, il aurait pu prendre com­plè­te­ment l’eau au 3ème, mais il a réus­si à tenir. Mentalement, c’est extrê­me­ment cos­taud. Au 3ème, son atti­tude au retour change, il est plus dyna­mique. Il s’est pas­sé quelque chose dans sa tête. Il s’est dit : « Non, je ne vais pas me faire sor­tir comme ça, ce n’est pas pos­sible, il faut que je lutte. » Il a com­men­cé à jouer juste et s’est ren­du compte qu’il pou­vait gagner », a expli­qué le coach à nos confrères de l’Equipe.

Article pré­cé­dentAvantage Djokovic
Article sui­vantDjokovic s’envole
Instagram
Twitter