AccueilOpen d'AustralieNadal : "Aider les joueurs qui en ont besoin serait fantastique"

Nadal : « Aider les joueurs qui en ont besoin serait fantastique »

-

Qualifié pour le troi­sième tour de l’Open d’Australie, Rafael Nadal a été longue­ment inter­rogé sur la polé­mique qui entoure la volonté de Novak Djokovic de créer un syndicat.

Rafael Nadal pour­suit son bonhomme de chemin à Melbourne en se quali­fiant pour le troi­sième tour après avoir dompté Leonardo Mayer (6–3, 6–4, 7–6(4)). Lors de son passage devant les médias, la confé­rence de presse a tourné très rapi­de­ment autour de la polé­mique d’un syndicat dont Novak Djokovic serait à l’origine. Si depuis la révé­la­tion des médias britan­niques, le Serbe a clarifié sa posi­tion, le Majorquin n’a d’abord pas souhaité s’étendre sur le sujet : « Je n’ai pas vrai­ment envie d’en parler. Je ne sais pas à 100% ce qui se passe ou pas, mais il est vrai que c’est une bonne chose que les joueurs parlent entre eux de ce que nous voulons et ne voulons pas. C’est tout. »

Nadal : « Le tennis s’est beau­coup amélioré ces dernières années »

Le numéro 1 mondial n’a pas échappé aux diffé­rentes relances sur la ques­tion de la redis­tri­bu­tion des gains. Et Rafa s’est alors montré plus loquace : « Le tennis s’est beau­coup amélioré ces dernières années pour les joueurs moins bien classés. Nous nous sommes battus avec les tour­nois, pas de manière néga­tive, pour qu’ils obtiennent plus d’argent. Un sport est plus grand, pas seule­ment avec les meilleurs qui gagnent beau­coup d’argent, mais il devient plus grand quand il crée des emplois. Si 300 personnes vivent du tennis, c’est mieux que 100. C’est mon opinion. Aider les joueurs qui en ont besoin serait fantas­tique. » Autant dire que le sujet n’a pas fini de faire couler beau­coup d’encre…

Article précédentDimitrov se fait très peur
Article suivantCilic, service compris