Accueil Open d’Australie Nadal : « J’ai fait plus d’er­reurs parce qu’il m’a mis une pression…

Nadal : « J’ai fait plus d’erreurs parce qu’il m’a mis une pression énorme »

-


Lors de sa confé­rence, Rafael Nadal, très lucide, a évo­qué ce qui lui a man­qué lors de cette finale et com­ment y remé­dier pour le reste de la saison.

Sur son début de match et ses erreurs inha­bi­tuelles et une éven­tuelle nervosité

J’ai fait plus d’er­reurs parce qu’il m’a mis une pres­sion énorme. C’est tout. Et il ne s’a­git pas de mettre cela sur le compte de la ner­vo­si­té. De ce côté là, j’é­tais comme d’ha­bi­tude avant une finale d’un tour­noi du Grand Chelem. Mais c’est vrai que les choses ont com­men­cé très vite. Il me pous­sait à chaque balle. Si dans les tours pré­cé­dents, je pou­vais sou­vent aller vers l’a­vant, là cela n’a pas été le cas, il m’a tout de suite agres­sé. Je n’aime pas l’i­dée de me dire qu’il a très bien joué, car cela vou­drait dire que je me suis trou­vé une excuse. En revanche, c’est vrai qu’il ait par­ve­nu à faire des choses incroyables notam­ment sur le retour de ser­vice. J’ai aus­si été impres­sion­né par son dépla­ce­ment, il est vrai­ment très rapide, cela veut dire qu’il a beau­coup tra­vaillé pour en arri­ver là. De l’autre côté, j’ai man­qué d’in­ten­si­té pour le mettre en danger.

Vous avez dit avoir besoin de plus de condi­tion­ne­ment, de plus de matchs. Quel sera votre emploi du temps pour les mois qui arrivent ? 
J’ai besoin de matches c’est évident, mais je ne vais pas faire n’im­porte quoi. Je connais mon âge. Mon calen­drier est fixé. J’ai mes prio­ri­tés. Et aujourd’­hui c’est de ren­trer à la mai­son, de me repo­ser. J’ai bien joué au ten­nis pen­dant deux semaines. Le moment est venu d’être de retour, de mettre en place un bon tra­vail phy­sique, de conti­nuer à bos­ser sur des choses qui ont très bien fonc­tion­né ici. Pas à pas, tra­vailler sur les choses dont j’ai besoin pour encore pro­gres­ser. Je pense à ma mobi­li­té, ma vitesse, com­ment mieux gérer les posi­tions quand je défends. C’est quelque chose d’in­né mais je sens que j’ai besoin de le pra­ti­quer pour pou­voir le faire au plus haut niveau.

Instagram
Twitter