AccueilOpen d'AustralieNadal : "Je me fous de savoir si je suis le meilleur...

Nadal : « Je me fous de savoir si je suis le meilleur joueur de l’histoire aujourd’hui »

-

Rafael Nadal est un titan, un monstre, une légende de ce sport.

Vainqueur de son 21e titre du Grand Chelem ce dimanche après avoir décroché son deuxième Open d’Australie face à Daniil Medvedev, l’Espagnol s’est présenté en confé­rence de presse d’après match avec un large sourire qui remon­tait jusqu’aux oreilles. 

Évidemment inter­rogé sur sa place dans l’his­toire du tennis par rapport à ses deux grands rivaux que sont Roger Federer et Novak Djokovic, le Majorquin n’a pas voulu entrer dans ce débat et a surtout voulu insister sur sa détermination. 

« Non, je ne veux pas changer de point de vue honnê­te­ment. Bien sûr, pour moi, c’est incroyable de remporter un autre Grand Chelem à ce moment de ma carrière. Cela signifie beau­coup pour moi, je sais que c’est un chiffre spécial, le 21. C’est une grande signi­fi­ca­tion. Mais de mon point de vue, je crois vrai­ment à ce que j’ai dit l’autre jour sur le fait que jouer au tennis est le plus impor­tant. Mais comment nier que ce jour est un jour inou­bliable. Je ne dirai jamais que je le mérite, parce que je pense que beau­coup de gens se battent et beau­coup de gens le méritent. Mais je crois vrai­ment que j’ai un esprit très positif. Sur ces six derniers mois, je me suis vrai­ment battu pour essayer de revenir sur le court. Il y a eu des moments très, très diffi­ciles, des conver­sa­tions, diffi­ciles, parce que je ne savais pas si j’al­lais avoir la chance de revenir sur le circuit. Mais, oui, je me sens honoré. Je me sens chan­ceux d’ac­com­plir une autre chose très spéciale dans ma carrière de tennis. Je ne me soucie pas de savoir si je suis le seul ou le meilleur de l’his­toire. Honnêtement, aujourd’hui, je m’en fous un peu, non ? Pour moi, il s’agit de profiter de nuit comme celle‐ci. Cela signifie tout pour moi. Et cela signifie encore plus de gagner mon deuxième Open d’Australie plus que toute autre chose. »