Accueil Open d’Australie Nadal sur sa dou­leur au dos : « Si nous ne trou­vons pas…

Nadal sur sa douleur au dos : « Si nous ne trouvons pas un moyen de l’éliminer, il me sera très difficile d’atteindre mon objectif »

-

L’inquiétude gran­dit autour de Rafael Nadal. En confé­rence de presse après sa vic­toire facile face à Michael Mmoh, le numé­ro 2 mon­dial était loin d’ins­pi­rer la séré­ni­té. Il a avoué tou­jours souf­frir de dou­leurs au dos, qui durent depuis près de trois semaines. Selon le prin­ci­pal inté­res­sé, la jour­née de ven­dre­di sera déci­sive pour la suite de son tournoi…

« Mon pro­blème de dos n’est pas sous contrôle, loin de là. L’évolution n’est pas satis­fai­sante. Je conti­nue à faire ce que je peux sur le court, en essayant de trou­ver un moyen de démar­rer les matchs. Il était impor­tant d’être sur le court pen­dant un court laps de temps pen­dant ces deux pre­miers matchs, mais je sais que le temps presse. Je souffre de cette dou­leur depuis 18 à 19 jours et je suis conscient que si nous ne trou­vons pas un moyen de l’éliminer, il me sera très dif­fi­cile d’atteindre mon objec­tif ici. Dans un match confor­table sans trop de stress comme aujourd’­hui, je peux gérer le mou­ve­ment de ser­vice que je fais, mais je sais que ce ne sera pas suf­fi­sant pour moi dans les pro­chains matchs. Je parle beau­coup avec Ángel Ruiz‐Cotorro et l’é­quipe de méde­cins que nous avons ici. Nous n’at­ten­dons pas un miracle, mais nous espé­rons que les trai­te­ments feront effet », a expli­qué Rafa. 

Quoi qu’il en soit, le Taureau de Manacor assure qu’il ne lâche­ra rien, jus­qu’à qu’il ne puisse plus « travailler ». 

Instagram
Twitter