Accueil Open d’Australie Osaka natu­rel­le­ment

Osaka naturellement

-

La Japonaise a tenu son rang face à une Jennifer Brady rat­tra­pée par l’é­vè­ne­ment. Naomi rem­porte son 4ème titre du Grand Chelem…en 4 finales, soit 100% de réus­site en deux manches sans trem­bler (6–4, 6–3). A 23 ans, Naomi se construit déjà un pal­ma­rès impres­sion­nant et elle devrait sur­tout ne pas s’ar­rê­ter là.

Le com­bat face à l’Américaine aura duré fina­le­ment presque qu’une manche (6–4) avant qu’Osaka ne déroule bien aidée par les fautes de son adver­saire. On note­ra quand même une fin de match un peu labo­rieuse pour la Japonaise alors qu’elle menait 4 jeux à 0 et qu’elle était vrai­ment seule sur le court. 

Impassible, s’ap­puyant tou­jours sur sa gifle en coup droit, Naomi confirme qu’elle peut être celle que le ten­nis fémi­nin attend depuis longtemps. 

La fameuse patronne qui oublie les contre‐performances pour pro­po­ser une constance dans ses résul­tats sur­tout lors des grands rendez‐vous. 

Le pro­chain sera Roland‐Garros pro­gram­mé en Mai où pour l’ins­tant Noami n’a pas fait grosse impression.

Instagram
Twitter