AccueilOpen d'AustraliePHM : "Les spectateurs ont tourné à la Vodka, c'est honteux"

PHM : « Les spec­ta­teurs ont tourné à la Vodka, c’est honteux »

-

L’immense décep­tion de la journée est pour Paul‐Henri Mathieu. Alors qu’il avait le match en main, menant deux sets à rien (6−1, 6–3), c’est le mental du Français qui a une nouvelle fois flanché. Loïc Courteau n’a pas trouvé la clé. Très crispé, PHM cède fina­le­ment en cinq sets face à l’Américain Amer Delic (1−6, 3–6, 6–3, 7–6, 9–7), après avoir défendu quatre balles de match.

Le troi­sième set

« J’avais bien commencé, il m’a même un peu aidé, faisant beau­coup de fautes directes. J’ai donc remporté les deux premiers sets assez faci­le­ment. C’est au troi­sième set qu’il s’est mis à mieux servir, et moi j’ai reculé. Je n’ar­ri­vais pas à rentrer dans le match, à trouver le rythme, je ne savais pas comment faire, je me suis crispé et j’ai paniqué.
C’est diffi­cile de plus mal jouer. Quand rien ne va, on essaye de s’ac­cro­cher. Mais il servait bien et cela m’a mis beau­coup de pres­sion sur mes jeux de service… C’est un des ces jours où rien ne va. Je suis déçu, c’est un très mauvais match, une très mauvaise défaite. A oublier au plus vite.
 »

L’attitude du public
« Je ne cherche pas d’ex­cuse, mais je trouve l’at­ti­tude des spec­ta­teurs vrai­ment honteuse. S’ils ne veulent pas voir du tennis, ils n’ont qu’à aller dans un bar. S’ils veulent faire la fête, ils ne vont pas dans des tribunes de tennis ! Quand je suis allé aux toilettes, j’ai vu les bouteilles de vodka… A une heure de l’après‐midi, ils sont à la vodka ! Ils ne suivaient pas du tout le match, ils n’étaient pas là pour regarder le tennis ! 
C’est inquié­tant pour le tennis, ce n’est pas bon pour le sport. Ça ne donne vrai­ment pas une belle image. (…) Mais encore une fois, ce n’est pas une excuse à ma défaite.
 »