AccueilOpen d’AustraliePierre‐Hugues Herbert : « Cela va être une belle kermesse. Ce qu’on va…

Pierre‐Hugues Herbert : « Cela va être une belle kermesse. Ce qu’on va vivre sera unique… »

-

Nos confrères de l’Equipe ont fait une belle petite enquête pour comprendre comment les joueurs allaient se préparer pour 2021, main­te­nant que le calen­drier est connu. L’Alsacien, que l’on a vu avec une pous­sette sur le court à Monaco, a donc livré son témoi­gnage. Si Pierre‐Hugues Herbert est un peu angoissé à l’idée de tuer le temps 19 heures dans sa chambre loin de sa petite famille et de son fils Harper, il est aussi positif car il sait que la saison va reprendre dans des condi­tions spéciales mais moins drama­tiques que par le passé.

« J’appréhende le départ en Australie, sur la longueur du séjour qu’in­duit la quaran­taine, avec cinq semaines à passer loin de ma famille avec Julia et mon fils Harper, de trois mois. Rien que d’y penser, ça me rend triste. Passer de ces jour­nées très char­gées du moment, entre les sept heures d’en­traî­ne­ment et les soirées en famille, à se retrouver d’un coup dix‐neuf heures à tuer le temps tout seul dans sa chambre en quaran­taine, ça ne sera pas si simple. Il faut aussi trouver son parte­naire d’en­traî­ne­ment pour cette quaran­taine. Ici, à Monaco, on en parle beau­coup. Il y a beau­coup de mecs surbookés ! Moi, j’ai une touche. Je ne dirai rien de plus, c’est un secret d’état (sourires). Après la quaran­taine, à Melbourne, entre les cinq événe­ments qu’il va y avoir (deux tour­nois WTA, deux tour­nois ATP et l’ATP Cup), ça va être une belle kermesse. Ce qu’on va vivre sera unique… » 

Instagram
Twitter