AccueilOpen d'AustralieProgrammé dès lundi, Djokovic vraiment pas aidé par les organisateurs

Programmé dès lundi, Djokovic vraiment pas aidé par les organisateurs

-

Nouvelle journée de folie en Australie avec l’an­nonce de la nouvelle suspen­sion du visa de Novak Djokovic par le ministre de l’im­mi­gra­tion austra­lien. Depuis cette déci­sion, les avocats du numéro 1 mondial remuent ciel et terre pour obtenir une audience d’appel le plus tôt possible et qui devrait, a priori, avoir lieu ce dimanche (10h, heure locale). 

Au milieu de ce drama politico‐sanitaire, l’Open d’Australie a annoncé que le tournoi débu­terai par les premières parties de tableau. Autrement dit, Djokovic, tête de série numéro une, débu­tera dès lundi sa compé­ti­tion face à son compa­triote Miomir Kecmananovic, ce qui réduit de 24h sa marge de manœuvre concer­nant son recours juridique. 

Une déci­sion qui peut paraître vrai­ment surpre­nante étant donné que c’est Tennis Australia et son président Craig Tiley qui ont tout fait pour que le numéro 1 mondial soit présent sur cette première levée de Grand Chelem en lui accor­dant notam­ment, via deux comités de méde­cins indé­pen­dants, son exemp­tion médicale. 

Pression poli­tique ou simple déci­sion logique en faisant débuter les premières parties de tableau en premier ? À vous de choisir. 

Instagram
Twitter