AccueilOpen d'AustralieRafa au bout de lui-même pour arracher sa finale

Rafa au bout de lui‐même pour arracher sa finale

-

Le cham­pion olym­pique aura du batailler pendant 5 heures et 14 minutes pour arra­cher avec les tripes sa première finale à l’Open d’Australie. Face à immense Verdasco qui fera dès lundi son appa­ri­tion dans le Top 10, Rafa aura dû aller au bout de lui‐même : 6–7, 6–4, 7–6, 6–7, 6–4.

On s’attendait à une prome­nade pour le numéro un mondial face à un adver­saire lessivé après avoir succes­si­ve­ment sorti Murray puis Tsonga.
Il y aura tout eu dans ce match, incon­tes­ta­ble­ment le plus fort et le plus beau du tournoi. Mené 6–0 au nombre de confron­ta­tions, Fernando Verdasco aura encore fait preuve de ressources mentales insoup­çon­nées et phéno­mé­nales. Jusqu’à la toute dernière balle, le 15e mondial aura levé le poing rageur vers son clan. Celui qui aura ingur­gité une bonne dizaine de pommes sur son banc aura aligné un nombre incal­cu­lable de coups droits croisés gagnants, pour faire subir à Rafa ce que le numéro un mondial inflige habi­tuel­le­ment à ses adver­saires. Sauvant deux balles de match, le Madrilène n’aura craqué que sur la troi­sième où il commet la double‐faute à ne pas faire.

Le Majorquin aura dû mettre les tripes sur le terrain. Il remporte au final un point de plus que son compa­triote, sur l’en­semble du match (193 contre 192 points inscrits) et aura encore sorti des passings mons­trueux. Au bord de la crise de nerfs, il aura encore une fois fait preuve d’une force mentale tita­nesque pour ne pas craquer, se dépasser et aller au bout de ses limites. Au terme d’une bataille mentale litté­ra­le­ment extra­or­di­naire, Rafa arrache sa finale pour retrouver son vieux pote Roger qui tentera lui d’égaler le record de Pete Sampras. Le Suisse a d’ores et déjà un avan­tage consi­dé­rable en terme de récu­pé­ra­tion. Nadal qui a joué 24h plus tard, est encore loin d’être couché…