AccueilOpen d’AustralieRubin : « On ne sait pas quelles consé­quences ça peut avoir sur…

Rubin : « On ne sait pas quelles conséquences ça peut avoir sur un joueur de jouer pendant trois heures dans ce brouillard de pollution »

-

Dans un entre­tien sans langue de bois accordé au journal L’Equipe, Noah Rubin se montre très critique sur la déci­sion de lancer les quali­fi­ca­tions. L’Américain de 23 ans, qui pointe au 250e rang mondial, explique craindre pour sa santé : « On ne sait pas quelles consé­quences ça peut avoir sur un joueur de jouer pendant trois heures dans cette espèce de brouillard de pollu­tion. Peut‐être que dans deux mois, certains vont se mettre à tousser. On n’en sait rien ! Ça peut avoir des réper­cus­sions à long terme. On doit espérer qu’ils prennent les bonnes déci­sions, que la santé des joueurs reste leur prio­rité, mais on ne peut pas en être certains. »

Avant d’en­chaîner : « C’est un tournoi telle­ment impor­tant que c’est diffi­cile de le repousser de quelques jours et de reporter des matches. Je comprends la pres­sion qu’ils ont sur les épaules, mais l’Open d’Australie ne vaut pas la vie de quel­qu’un. On a tendance à l’ou­blier parfois. C’est un grand sport, une grande épreuve, mais si des joueurs se retrouvent, des mois plus tard, à avoir de graves problèmes au niveau des poumons, de la respi­ra­tion, avec de l’asthme ou autre, ça ne vaut pas le coup. »

Instagram
Twitter