Accueil Open d’Australie Sandgren : « Les Grands Chelems repré­sentent les rares semaines de l’an­née où j’ai…

Sandgren : « Les Grands Chelems représentent les rares semaines de l’année où j’ai l’impression que ça a un sens de jouer au tennis »

-

Dans les colonnes de L’Équipe ce jeu­di, on découvre que le joueur amé­ri­cain Tennys Sandgren (quart de fina­liste à Melbourne en 2018) ne manque pas de confiance en lui ni d’un cer­tain cha­risme comme le confirme ses der­nières décla­ra­tions : « Les tour­nois du Grand Chelem repré­sentent les rares semaines de l’an­née où j’ai l’im­pres­sion que ça a un sens de jouer au ten­nis. Parfois, tu te perds quand tu voyages en per­ma­nence et que tu joues trente, trente cinq semaines dans l’an­née. Cela m’ar­rive d’être pau­mé. »

Cette belle confes­sion énon­cée, Tennys enchaîne : « Quand j’é­tais 300e ou 200e, je me deman­dais si j’a­vais vrai­ment un ave­nir en tant que joueur de ten­nis. Maintenant, je sais que quand je joue bien, je peux battre n’im­porte qui. » Un peu comme hier face à l’Italien Matteo Berrettini, hui­tième mondial.

Article pré­cé­dentZverev ne tremble pas
Article sui­vantMonfils fonce sur Gulbis
Instagram
Twitter