Accueil Open d'Australie The Melbourne Coffee : Federer en démonstration, Sharapova frappe un grand coup

The Melbourne Coffee : Federer en démonstration, Sharapova frappe un grand coup

-

Chaque matin de la quinzaine, la rédaction de welovetennis.fr vous propose un retour sur les événements de la nuit australienne afin de vivre pleinement le « Happy Slam » !

Suivez tous les résultats !

Le résumé de la nuit…

Trois matchs, aucun set perdu, Roger Federer a passé la première semaine sans encombre. Après Denis Istomin et Dan Evans, le Suisse n’a fait qu’une bouchée de Taylor Fritz en s’imposant 6-2, 7-5, 6-2 en 1h28 de jeu. Le numéro 3 mondial a encore pu compter sur un service très performant : aucune balle de set concédée et seulement trois points perdus sur ses premières (40 sur 43, soit 93% de réussite). Le double tenant du titre se qualifie pour les huitièmes de finale où il sera opposé à Stefanos Tsitsipas. Ce dernier a éliminé Nikoloz Basilashvili en quatre manches, 6-3, 3-6, 7-6(7), 6-4 et disputera son deuxième huitième en Grand Chelem. Perturbé par une blessure au dos pendant six mois en 2018, Tomas Berdych retrouve des couleurs en se qualifiant pour les huitièmes après avoir disposé de Diego Schwartzman (5-7, 6-3, 7-5, 6-4).

Dans le tableau féminin, Maria Sharapova frappe un grand coup en éliminant Caroline Wozniacki, tenante du titre ! La Russe avait raté son entame de match en étant menée 4-1 par la Danoise avant d’enchaîner cinq jeux de suite pour remporter le premier set. Mal en point après l’égalisation à une manche partout, l’ancienne numéro 1 mondiale a su puiser dans ses ressources pour élever son niveau et s’imposer 6-4, 4-6, 6-3 après 2h24 de jeu. Elle se qualifie donc pour les huitièmes de finale où elle sera opposée à Ashleigh Barty, qualifiée pour la première fois de sa carrière à ce stade de la compétition à Melbourne.

Le chiffre de la nuit… 2000

En se qualifiant pour les huitièmes de finale, Amanda Anisimova est devenue la première joueuse née en 2000 à atteindre ce stade de la compétition dans un tournoi du Grand Chelem.

La perf’ de la nuit…

Amanda Anisimova (87e) n’a pas envie de traîner. À seulement 17 ans, l’Américaine a été sans pitié en balayant Aryna Sabalenka (11e) 6-3, 6-2 en une heure de jeu ! Un match qui constituera un acte fondateur dans sa carrière puisqu’elle se qualifie pour son premier huitième de finale dans un Majeur.

Le point de la nuit…

Amanda Anisimova était « on fire » face à Aryna Sabalenka en réussissant tout ce qu’elle entreprenait.

L’insolite de la nuit…

Vous avez besoin d’un babysitter ? Demandez à Ivan Ljubicic. Le Croate s’est bien amusé avec l’un des fils de Roger Federer dans sa box.

Article précédentStephens retrouve les huitièmes
Article suivantDimitrov enchaîne
Instagram
Twitter
Facebook
Facebook