AccueilOpen d'AustralieTsitsipas : "Les chants politiques dans les tribunes, ça doit rester dans...

Tsitsipas : « Les chants politiques dans les tribunes, ça doit rester dans le football »

-

Il y a toujours eu une belle colonie grecque en Australie, on se souvient d’ailleurs du soutien apporté à Marcos Baghdatis dans le passé et ce même si Marcos était chypriote. Lors de son premier tour face à l’Italien Salvatore Caruso, les suppor­ters de Stefanos Tsitsipas ont bien sur encou­ragé leur joueur préféré mais en oubliant quelques règles de base.

En effet quelques chants poli­tiques ont terni leur image. « Avoir des reven­di­ca­tions poli­tiques dans les tribunes d’un court du tennis, c’est plutôt une atti­tude de fans de foot­ball, et je pense surtout que cela devrait rester dans le foot­ball » a expliqué le sixième mondial. Avant de préciser : « J’aime vrai­ment qu’ils viennent me soutenir car cela me donne beau­coup de points posi­tifs dans mon jeu mais je ne sais pas vrai­ment pour­quoi ils veulent aller plus loin parfois. »