Accueil Open d'Australie Tsitsipas n'a pas le temps

Tsitsipas n’a pas le temps

-

Deux jours après avoir réalisé le plus grand exploit de sa toute jeune carrière, Stefanos Tsitsipas n’est ni apparu relâché ni tendu. Le joueur grec, opposé à l’inusable Roberto Bautista Agut en quarts de finale, a simplement joué au tennis, attaqué et gagné. Sa maturité détonne et c’est indéniablement la marque des grands. Il s’impose 7-5, 4-6, 6-4, 7-6(2) en 3h20 et attend, secrètement, Rafael Nadal qui jouera sa place dans le dernier carré face à Frances Tiafoe.

Véritable sensation du tournoi à seulement 20 ans notamment après avoir sorti le double tenant du titre, Roger Federer, en huitièmes de finale, Stefanos Tsitsipas a encore frappé en s’offrant Roberto Bautista Agut, invaincu en 2019, en quarts de finale. Auteur de 22 aces, le jeune prodige s’est imposé en quatre sets en accélérant à chaque fois en fin de manche, dès qu’il était en danger. Le Grec s’impose 7-5, 4-6, 6-4, 7-6(2) en 3h20 de jeu et accède pour la première fois au dernier carré d’un majeur et devient le plus jeune demi-finaliste du tournoi depuis Novak Djokovic en 2007. Phénoménale !

Et maintenant Nadal ?

Dans la même partie de tableau que l’Espagnol, Stefanos ne garde certainement pas des bons souvenirs de leurs derniers affrontements. C’était lors de deux finales et forcément l’avantage a tourné au plus expérimenté. même sur dur, à Toronto, où Rafa remportait son premier titre sur cette surface, hors Grand Chelem, depuis bien longtemps. Quelques mois plus tôt, ils s’affrontaient sur terre battue à Barcelone mais sur l’ocre, il n’y a qu’un seul et unique maître et le Grec l’a appris à ses dépens (6-2, 6-1 en 1h). Dans l’hypothèse où Nadal remportait son quart face à Tiafoe, Tsitsipas pourrait-il réellement inquiéter le Taureau de Manacor qui rayonne à Melbourne ? La marche n’est peut-être pas si haute quand on regarde le mental de guerrier du « gamin ».

Instagram
Twitter