Accueil Open d’Australie Zverev : « C’est plus dif­fi­cile de gagner un Grand Chelem main­te­nant qu’il…

Zverev : « C’est plus difficile de gagner un Grand Chelem maintenant qu’il y a 20 ans »

-

Lors de sa confé­rence de presse après sa qua­li­fi­ca­tion pour le troi­sième tour, Alexander Zverev a été inter­ro­gé pour savoir si les attentes sur les jeunes joueurs étaient trop fortes trop tôt. L’Allemand de 22 ans a eu une réflexion inté­res­sante en com­pa­rant les époques par rap­port à celle d’il y a 20 ans.

« C’est dif­fé­rent d’il y a 20 ans avec les réseaux sociaux, la pres­sion des médias, du public et nous en avons plus conscience. A l’époque, il fal­lait ache­ter le jour­nal ou aller sur un ordi­na­teur pour savoir ce qu’il se pas­sait. Maintenant, vous ouvrez Instagram et il y a 5 mil­lions de per­sonnes qui ont une opi­nion sur vous. C’est plus dif­fi­cile pour nous main­te­nant. D’un autre côté, Novak, Roger et Rafa sont sim­ple­ment meilleurs que nous parce qu’ils gagnent. Medvedev arrive main­te­nant, j’ai gagné le Masters, Tsitsipas aus­si. Dominic est là aus­si. On est des can­di­dats pour les gros titres, mais je pense que c’est plus dif­fi­cile pour nous qu’il y a 20 ans. Cela vient sans doute des réseaux sociaux, des télé­phones por­tables et cha­cun peut don­ner son avis par­tout et faci­le­ment. Les gens disent qu’ils s’en moquent, mais ils les lisent tou­jours. C’est une dif­fé­rence majeure. J’essaie de moins regar­der les réseaux sociaux pen­dant un Grand Chelem ou un gros tour­noi. Et puis, ne le pre­nez pas mal (en s’adressant aux jour­na­listes), je ne lis pas ce que vous écri­vez. Vous pou­vez conti­nuer à écrire tout ce que vous vou­lez sur moi, je ne serai pas offen­sé. J’essaie de prendre du recul, d’être dans une bulle. »

Instagram
Twitter