Rafael Nadal
Nadal, bientôt le bout du tunnel ?



D'abord sorti prématurément à Wimbledon au second tour, c'est ensuite les Jeux Olympiques puis l'US Open où Rafael Nadal a dû tirer un trait. En phase de récupération à cause de son syndrome d'Hoffa, le Majorquin exprime son désir de pouvoir rejouer en Coupe Davis face aux Etats-Unis en demi-finale dans les mois à venir.

"Nous verrons si je serais rétabli pour la Coupe Davis à Gijon. Mon but, mon rêve est que le capitaine m'accorde sa confiance, mais cela dépend aussi de l'état de mon genou" confie l'Espagnol au Ibtimes.

Il n'a en effet pas remis les pieds sur un court depuis sa défaite face à Lukas Rosol il y a de ça un mois et demi. Malgré son absence, il n'est pas angoissé à l'idée de perdre des places au classement. Andy Murray pourrait lui ravir sa troisième place avant son retour à la compétition.

"A ce moment de ma carrière, le classement est bien la dernière chose qui m'intéresse. Le plus important est que je sois capable de jouer comme les six premiers mois de l'année, avec une vraie chance de remporter les tournois auxquels je participe. Après avoir passé presque huit ans entre la première et la seconde place je pense qu'être classé quatrième voir même sixième ne change pas grand chose."

Pas épargné par les blessures tout au long de sa carrière, Nadal a souvent été confronté à l'abandon ou au forfait dans les tournois majeurs. Une tendinite spécialement tenace l'a même suivi pendant plusieurs années. Mais cette fois l'Ibère affirme que "ce n'est pas la même blessure".

"Cette blessure (syndrome d'Hoffa ndlr) a commencé en février juste avant Indian Wells. J'ai joué ces derniers mois avec des problèmes comme à Miami mais j'ai pris le contrôle de la blessure. Après Roland Garris c'est devenu pire et c'était impossible pour moi de continuer. Aujourd'hui ce qui m'importe le plus c'est de récupérer après le désastre de Wimbledon."

"C'est douloureux et pas confortable mais ce n'est pas très grave" ajoute même le docteur Angel Ruiz Cotorro, médecin de la fédération espagnole de tennis à Marca. "Il récupère bien. La semaine prochaine nous ferons des test et si les résultats sont positifs nous continuerons le traitement."

Joshua Dines, médecin de l'équipe américaine de Coupe Davis a même annoncé que 90% des pathologies liées aux tendinites se résorbent avec le bon traitement et du repos. Souhaitons juste à Rafa de ne pas être dans les 10% restants...