Accueil Richard Gasquet « L’an pas­sé, j’é­tais devant ma télé »

« L’an passé, j’étais devant ma télé »

-

Richard Gasquet s’est confié dans Le Parisien à l’ap­proche de Roland Garros, un tour­noi que le Français va retrou­ver un an jour pour jour après la rocam­bo­lesque affaire de cocaïne. 


« L’an pas­sé, j’étais devant ma télé et c’était plu­tôt très dif­fi­cile. Avec les coups que j’ai pris, je rela­ti­vise beau­coup par rap­port à Roland‐Garros. Je reviens de tel­le­ment loin… Je me sou­viens avoir regar­dé quelques matchs l’an­née der­nière, Tsonga‐Monaco, la finale… Durant le tour­noi, j’étais chez moi et je sor­tais le matin pour régler mon bor­del. Le soir de la demi‐finale de Federer, je fai­sais le 20 Heures de Claire Chazal, c’était très glauque. J’étais une loque, occu­pé avec mes conne­ries. J’ai pris 10 kilos. (Rires) Je me dis qu’à 40 ans je ne serai pas beau avec mes 15 kilos de trop ! Je buvais des litres de coca et je bouf­fais beau­coup avec le stress. Le manque d’activité et la com­pen­sa­tion m’ont fait mal. En plus, je dor­mais zéro. Quand tu reviens sur un court, c’est dur à por­ter. Je n’ai jamais son­gé à lais­ser tom­ber, car j’étais inno­cent. Je tapais au Racing avec un – 26 et je ne jouais pas mieux que lui. C’était ridi­cule. Je ne pou­vais pas faire deux pas de suite. »

Article pré­cé­dentMayer domine Baghdatis
Article sui­vantJankovic la joue solo
Instagram
Twitter