Roland Garros
Santoro : "Je ne vous oublierai jamais"

" Aujourd'hui c'est une page qui se tourne. dans ma vie de joueur de tennis, j'ai du prendre bcp de décisions, mais deux ont été bien plus importantes que les autres; En 1989, j'ai décidé de passer pro, de consacrer ma vie au tennis, à mon sport, et en 2009, je décide de mettre un terme à ma carrière. Durant toutes ces années, j'ai vibré pour mon sport, je me suis amusé, j'ai pris énormément de plaisir, j'ai beaucoup travaillé aussi, et j'ai vécu des moments extraordinaires. Jamais je n'aurais imaginé être là aussi longtemps, disputer 20 Roland Garros... Si j'ai réussi à durer aussi longtemps, c'est parce que je me suis toujorus senti à l'aise sur un court, mais aussi parce que je rentre sur le court aujourd'hui après tant d'années, j'ai l'impression d'avoir encore 18 ans, d'être un gamin... Le matin, je sais que j'en ai bien 36 (sourire). Mais il n'y a pas de réussite sans un entourage, sans un équilibre. Je tiens donc à remercier mes parents. Je voudrais également remercier mes entraîneurs pour tout ce qu'ils ont fait. Je pense bien sûr à Eric Deblicker, Laurent Raymond, Emmanuel Planque. Merci pour tout. Je voudrais également dire à tous les enfants qui rêvent d'être un jour sur ce Court Central de Roland Garros, d'être des champions, que le tennis est un sport merveilleux, une magnifique école de la vie, qui demande beaucoup de travail, de rigueur, de courage, comme l'a prouvé aujourd'hui Federer. C'est une remise en question permanente, et si vous en avez envie, ou si vous avez un don quelconque, jetez-vous à fond dans l'aventure, vous ne le regretterez jamais. Tous les champions que vous admirez ont parfois douté, on souvent eu peur d'échouer, sont passé parfois près de la défaite, mais n'ont jamais lâché. Faites-en de même. Allez-y. Et puis il y a vous, le public. Vous m'avez tellement porté, pendant toutes ces années où j'ai évolué sur ce Central et d'autres courts!... J'ai croisé vos regards, entendu vos encouragements, vous avez vraiment fait partie de ma vie, et j'ai vécu avec vous quelques-uns des moments les plus importants et les plus heureux de ma vie. J'ai attrapé ma raquette à deux mains à l'âge de 6 ans 1/2, et je crois que 30 ans plus tard, l'heure est venue de la ranger... Sauf si (sourire)... Encore une fois un grand merci à vous. cette fois je ne peux pas vous dire à l'année prochaine... Mais je ne vous oublierai jamais, vous allez me manquer."

"L'avenir? Une femme serait la bienvenue à mes côtés (sourire)... Sur un plan professionnel, j'ai besoin de me poser un petit peu. J'ai vécu dans les avions, sur la route, 8 mois par an, depuis 20 ans maintenant... J'ai besoin de réfléchir, retrouver un peu les miens, passer plus de temps avec ma fille. Et penser progressivement à l'avenir. Je crois qu'il y a plein plein de choses à faire. J'espère pouvoir rendre au tennis tout ce qu'il m'a apporté. J'ai énormément reçu, et j'ai envie d'en redonner un peu à la nouvelle génération."

En direct de Roland Garros
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.