Roland Garros
Le récap’ du jour à Roland



Tous les soirs de la quinzaine parisienne, la Rédaction vous concoctera un récapitulatif des événements de la journée du côté de la Porte d'Auteuil.

Tous les résultats de samedi

Toutes les déclas

Les cadors du jour…

C’était attendu et Rafael Nadal a été sans pitié pour Richard Gasquet. Malgré une belle résistance, le Biterrois était impuissant face à l’Espagnol et quitte la Porte d’Auteuil sur le score de 6-3, 6-2, 6-2. "C’est difficile, il a une qualité de balle exceptionnelle et avec son coup droit lifté, il fait mal à mon jeu. Il prend vite l’ascendant" a expliqué le Tricolore. C’est également terminé pour Lucas Pouille qui n’a jamais trouvé la solution face à Karen Khachanov (6-3, 7-5, 6-3). "Il y a beaucoup de frustration et de la tristesse. C’est une période sur terre battue à oublier, soupire le Nordiste. Il faut réfléchir, discuter avec Manu (Planque), Tommy (Haas) et l’ensemble du staff pour voir s’il faut changer des choses et ce qu’il faut améliorer." Malgré quatre balles de match, Gaël Monfils a finalement cédé face à David Goffin (6-7(6), 6-3, 4-6, 7-5, 6-3). Marin Cilic, Kevin Anderson et Juan Martin Del Potro rejoignent également les huitièmes de finale. Dans le tableau féminin, Maria Sharapova, qui a réalisé une performance exceptionnelle face à Karolina Pliskova (6-2, 6-1), a rendez-vous avec Serena Williams. Simona Halep et Garbine Muguruza poursuivent également leur route. Avec l’élimination de Pierre-Hugues Herbert en fin de journée par John Isner, Caroline Garcia sera donc la dernière rescapée du clan tricolore.

Le chiffre du jour…

0… Il n’y aura aucun joueur français en huitième de finale du tableau masculin. C’est une première à Roland-Garros depuis 2007. Après Melbourne en janvier dernier, c’est donc la deuxième fois que le tennis masculin français enchaîne un aussi mauvais résultat. Cela n’était plus arrivé depuis 1997… C'est même le cinquième Grand Chelem de suite sans un joueur de l'Hexagone en quart de finale...



La décla du jour…

Caroline Garcia après sa qualification pour les huitièmes de finale : "Il y a eu un meilleur niveau de jeu que les matchs précédents et c’est ce que l’on a travaillé hier (lire ce vendredi) et ce matin (lire ce samedi). C’est positif de voir des progrès dans le niveau de jeu. Lors des premiers tours, j’étais contente de mes victoires mais je savais que je devais produire un meilleur tennis si je voulais continuer dans ce tournoi. J’en avais besoin."

La vidéo du jour…

À défaut d'avoir pu inquiéter Maria Sharapova, Karolina Pliskova se console avec le plus beau point du match et très certainement du tournoi avec cette défense héroïque.



L’insolite du jour…

C’est une histoire aussi improbable que cocasse. La Fédération française de tennis a dévoilé qu’une hôtesse du tournoi s’appelait… Suzanne Lenglen ! Interrogée par la FFT, la jeune femme de 20 ans a confirmé qu’elle "s’appelait bien Suzanne Lenglen" ! Née à Lyon, elle a expliqué qu’elle n’était pas de la même famille que la « Divine ». L'homonyme raconte même une anecdote : "J'ai une anecdote. J'ai un copain qui me dit un jour : "T’as gagné quelque chose ? Il y a ton nom à la télé..." Je lui réponds : "Mais c'est quoi cette histoire ?" Et là, je vois Suzanne-Lenglen. Et je lui réponds : "T’es bête, c’est le nom du court". Mais bon, ce genre de remarques viennent souvent de jeunes qui ne connaissent pas le tennis."



De votre envoyé spécial à Roland-Garros