Roland Garros
Delaitre : "Les Français sont à leur place"



Ancien 33e joueur mondial et vainqueur de la Coupe Davis 1991, Olivier Delaitre a dressé le bilan des joueurs français pour GrandChelem / WLT. Le Messin d'origine souhaite à la base pour former nos jeunes joueurs.

Olivier, quel est votre regard sur les performances françaises dans le tableau masculin avec aucun joueur français en deuxième semaine ce qui n’était plus arrivé depuis 2007…
On arrive sur une génération qui commence à vieillir car Gasquet, Tsonga, Monfils et Simon ont tous passé la trentaine. Ils ont aussi plus de blessures, leur classement chute et ils ne sont plus protégés dans les tournois du Grand Chelem. Quand on n’est pas tête de série, dès le début on affronte des joueurs qui jouent très bien. On entre immédiatement dans le vif du sujet et on ne peut pas se permettre de mal jouer. Il y a donc beaucoup de paramètres. Ensuite, leur préparation n’a peut-être pas été optimale. Gaël n'a presque pas joué, Lucas n’a pas gagné beaucoup de matchs donc il manque de confiance, c'est également le cas de Richard et Jo est blessé depuis longtemps. Quand nos meilleurs manquent de repères sur terre battue ou dans les grands rendez-vous, cela serait surprenant qu’il fasse un meilleur résultat dans un Grand Chelem.

Est-ce une déception ou sont-ils finalement à leur place ?
Il y a forcément de la déception de voir qu’il n’y a pas un Français en deuxième semaine. Ils sont aussi à leur place par rapport à leur classement et les résultats obtenus ces dernières semaines. Ils n’ont pas fait mieux ni moins bien que ce qu’ils faisaient actuellement. Malheureusement pour le tennis français, ils sont à leur place.

Et on sent Lucas Pouille isolé actuellement…
Effectivement, cela manque de joueurs qui peuvent déjà potentiellement rentrer dans les 100. Après l’étape supérieure, est de viser le Top 50, puis le Top 20… Aujourd’hui, on ne voit pas de joueurs capable de le viser, de s’y installer durablement et de voir encore plus haut l’année suivante. Il faut retravailler à la base, reprendre la formation de nos jeunes dès le départ.



Que devons-nous faire ?
Le système de formation a été changé, il faut encore attendre quelques années pour juger. Je trouve juste que depuis 30 ans, on modifie trop souvent notre façon de former les jeunes : on passe par les groupes espoirs, ensuite on les arrête, un entraîneur pour un joueur, on donne des bourses, des pôles de France puis on les enlève… Pour moi, il y a trop de changements et on donne l’impression de se chercher dans notre système de formation. On perd beaucoup d’énergie à trouver la bonne solution et cette énergie on ne la met pas sur le terrain. Il faut revenir à une base : structurons-nous au niveau de la formation, qu’est-ce qu’on doit faire exactement, repositionnons-nous dans notre formation et organisation. Ensuite, on y va à fond ! Malheureusement, comme on se cherche un peu, il y a des générations qui ne sont pas là car on a rechangé de système car il ne fonctionnait pas, etc... C'est alors une génération entière qui part et qui est perdue.

Quel doit être l’axe de travail ?
En France, on avait un système qui fonctionnait plutôt bien, c’était celui où les joueurs s’entraînaient ensemble au même endroit dans les pôles France ou les académies. Si on veut gagner Roland-Garros, il faut former nos jeunes sur terre battue extérieure. Cela paraît plus logique. Essayons donc de trouver un endroit dans le Sud, où il y a du soleil toute l'année, pour accueillir nos jeunes tous ensemble. Quand on est éparpillé, j’ai l’impression que l’on peut se perdre et que l'on manque de repères. Regroupons nos forces pour reformer une équipe d'entraîneurs soudés comme pour les joueurs. C’est mon point de vue et je peux me tromper.

Le virage a été pris de l'individualisation des projets et quand on voit celui de Zverev qui est une véritable entreprise…
La question est ailleurs : avons-nous un joueur de la qualité de Zverev chez nous ? Je ne suis pas sûr que l’on possède un tel talent chez nos jeunes actuels. Je le redis, reprenons le travail à la base pour former nos jeunes sur des bases plus classiques avec de bons entraînements pour créer une émulation de groupe afin que tout le monde se tire vers le haut. Si une pépite sort, alors on peut individualiser le projet et on investira plus sur lui.

De votre envoyé spécial à Roland-Garros
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.

100 € OFFERTS
AVEC
Kyrgios N. - Bublik A.
Match prévu le 22/03/2019 21:29
1
1.31
2
3.25
Peterson R. - Williams S.
Match prévu le 22/03/2019 21:45
1
5.1
2
1.15
Pouille L. - Ramos Vinolas A.
Match prévu le 22/03/2019 21:45
1
1.57
2
2.37