Roland Garros
Nadal : "Je ne me considère pas comme le favori"



Vainqueur à Rome, Rafael Nadal s’est rassuré avant d’arriver à Paris où il visera un 12e titre. Présent en conférence de presse, l’Espagnol a fait le point sur ses sensations et sa préparation pour la deuxième levée en Grand Chelem de la saison, lui qui ne se considère pas comme le favori mais comme un candidat. Morceaux choisis.

Sur sa préparation…
"Après Rome, je suis allé chez moi à Manacor. J’ai été un jour au golf, un jour en famille et je suis arrivé ici. J’ai eu deux bons entraînements depuis que je suis à Paris. Je vais continuer à bien me préparer et tenir ce niveau."

Sur les différences de sensation entre Monte-Carlo et maintenant…
"C’est difficile de dire un pourcentage, mais les sensations totalement différentes. Mon énergie intérieure, mes déplacements, ma manière de frapper la balle, je crois que tout est différent depuis Monte-Carlo."

Sur le nouveau court Philippe-Chatrier…
"Le changement significatif concerne la couleur des sièges dans les gradins et derrière la tribune présidentielle où les vitres se voient beaucoup plus. Après, j’ai la même sensation de jeu sur le court. Je n’ai pas vu une différence."

Sur les favoris du tournoi…
"Je ne sais pas et ça ne m’importe peu de savoir si je suis ou pas le favori. Ce qui compte, c’est de bien jouer. Je ne me considère pas comme le favori, je suis un candidat. Maintenant, si vous voulez des noms je vais dire ceux que tout le monde connaît : Thiem, Novak, Roger, Tsitsipas qui joue bien, Del Potro, Nishikori… La seule chose qui m’intéresse c’est moi et mes sensations. Si je suis à 100%, j’aurai une chance d’être compétitif et de réaliser un bon tournoi. Gagner dépend de beaucoup de choses. Pour moi, l’unique favori sera celui qui soulèvera la coupe dimanche dans deux semaines."

De votre envoyé spécial à Roland-Garros