Roland Garros
Pouille, méfiance exigée

Lucas Pouille n'a pas été servi par le tirage au sort. En tombant sur le qualifié Simone Bolelli pour son entrée en lice, le Nordiste va devoir très vite se mettre dans le rythme. L'Italien n'a certes gagné qu'un seul match sur le circuit ATP cette année, mais il reste sur trois succès solides lors des qualifications. La terre battue est sa surface de prédilection et il avait malmené Rafael Nadal l'an passé au premier tour. Le Français, malgré son titre au Challenger de Bordeaux, ne semble pas avoir retrouvé la confiance espérée. La méfiance est donc de mise pour Pouille.