Roland Garros
Moutet : "Ça s'inscrit dans la continuité du travail"



À 20 ans, Corentin Moutet est devenu le plus jeune joueur français à atteindre le troisième tour d’un Grand Chelem depuis Gaël Monfils à Roland-Garros en 2006. Le gaucher parisien voit ça comme une récompense de son travail.

Est-ce la victoire la plus accomplie de votre jeune carrière ?
Non je ne pense pas. Oui, c’est un deuxième tour de Grand Chelem et c’est la première fois que je suis au troisième tour, mais c’est un match que j’ai abordé comme les autres en y mettant autant d’importance. C’est une bonne victoire face à un joueur qui est bien classé. Je n’ai pas envie de la mettre devant d’autres qui m’ont donné beaucoup de satisfaction ou des défaites qui m’ont appris.

Rêve-t-on de vivre ces moments là ?
Quand on est enfant, on en rêve. Petit à petit, avec l’entraînement, ça devient un objectif plus qu’un rêve. Mon objectif n’est pas de faire troisième tour à Roland-Garros, je suis un peu plus ambitieux que ça (sourire). C’est bien pour l’instant.

Est-ce un cap ?
Je ne pense pas, ça s’inscrit dans la continuité du travail que je fais tous les jours. Je vais continuer à m’entraîner, à faire les mêmes efforts.

De votre envoyé spécial à Roland-Garros