Roland Garros
Hoang, c'est fou !



Alors que les mauvaises nouvelles s'enchaînent côté français ce jeudi, Antoine Hoang vient de réaliser un nouvel exploit après sa victoire contre Dzumhur au premier tour. A 23 ans, et pour son premier tableau final en Grand Chelem, le Français est au troisième tour après avoir éliminé Fernando Verdasco.

On connaissait la puissance de Fernando Verdasco. On connait désormais celle d'Antoine Hoang. Le 146e joueur mondial, invité par la Fédération, vient d'éliminer la tête de série numéro 23 du tournoi après un combat de près de 3h44. Tout débute parfaitement pour le Français qui empoche la première manche six jeux à trois. Toutefois, le retour à la réalité se fait rapidement dans le deuxième set lorsqu'il est rapidement mené quatre jeux à un. Après avoir perdu cette seconde manche six à trois, l'inquiétude grandit pour le tricolore. En début de troisième manche, il demande l'intervention du kiné pour des douleurs au dos. Il faut dire que le rythme imposé par Verdasco et les coups de butoir que s'échangent les deux hommes ne ménagent pas son corps strapé du mollet jusqu'au cou. Mais le Français tient le rythme jusqu'au tie-break où il conclu sur sa première balle de set, après que l'Espagnol ait servi pour le gain de la manche à cinq jeux à quatre. Dans le quatrième set, Antoine Hoang fait encore preuve d'un mental d'acier en écartant cinq balles de break. A cinq partout il concrétise une occasion et conclut finalement sur son service, 6-4, 3-6, 7-6(5), 7-5. Avec 47 coups gagnants, le Français a amplement mérité son troisième tour de gala face à son compatriote Gaël Monfils.