Roland Garros
Garcia : "Ce n'était pas mon jour"



Alors qu’elle menait 3-0 double break au troisième set, Caroline Garcia s’est écroulée et a cédé face à la qualifiée russe Anna Blinkova (1-6, 6-4, 6-4). La Lyonnaise est revenue sur son élimination précoce.

Avez-vous un complexe à Roland-Garros comme l’avait Amélie Mauresmo ?
Non, je n’ai pas le même syndrome et je n’ai pas un complexe avec Roland-Garros. Aujourd’hui (lire ce jeudi), je n’ai pas fait un bon match, je n’étais pas dedans et je n’ai pas trouvé l’intensité. Tout l’inverse de mon adversaire. Dans les moments importants, j’ai été passive et j’ai attendu, ça s’est retourné contre moi. C’est une bonne leçon.

Pourtant, la rencontre avait bien commencé…
Le premier set est correct, mais ce n’est pas non plus du grand tennis. Elle m’a donné quelques points. Sur le terrain, j’étais trop timide et je n’ai pas exprimé mon jeu. Je n’ai pas fait ce que je devais faire.

Comment expliquez-vous le manque de sensation ?
Sur le terrain, je me rendais compte que ce produisais n’était pas ce que je voulais. J’ai essayé de me battre avec les moyens du jour, d’être plus agressive à certains moments mais je n’ai pas su le tenir.

Quel est votre sentiment ?
Je suis déçue de mon match, de mon tournoi qui se termine si vite et de cette façon. Il y a des circonstances et des matchs qui permettent d’apprendre (…) Je ne vais pas tout remettre en question, ce n’est pas comme ça que je vois les choses. Évidemment, c'est une défaite qui fait mal. Aujourd'hui (lire ce jeudi), ce n'était pas mon jour. J'ai envie d'apprendre et continuer à progresser.

De votre envoyé spécial à Roland-Garros