Roland Garros
Lucas Pouille peut-il le faire ?

La nuit est venue à la rescousse de Lucas Pouille hier soir. Mené deux sets à un et trois jeux à un dans le quatrième set (7-6(2), 2-6, 6-3, 3-1), le Nordiste était bien mal embarqué dans cette rencontre qui semblait lui échapper. Mais voilà, l'heure c'est l'heure, et la faible luminosité est venue interrompre cette partie qui reprendra aujourd'hui en deuxième rotation sur le court Philippe Chatrier. Alors, Lucas Pouille peut-il le faire ? On est tenté de dire que oui, car aujourd'hui est un autre jour, que le Slovaque bien que bon joueur sur terre battue est très irrégulier et capable du meilleur comme du pire, et que Lucas Pouille peut évoluer à un niveau supérieur à celui vu hier en début de soirée. Mais on peut également être très inquiet. Lucas Pouille semblait en perdition hier soir, commettant pas moins de 28 fautes directes uniquement lors du troisième et du début de quatrième set. Un schéma problématique vu trop fréquemment lors des matchs du Français. Il ne faut pas oublier non plus que son classement, 26e joueur mondial, tient en partie à sa demi-finale à l'Open d'Australie en début de saison où il profité d'un tableau abordable. Avant ça, Pouille était dans un véritable trou noir lors de sa deuxième partie de saison 2018. Entre le Masters 1000 d'Indian Wells, mi-mars, et la fin de l'année, le Français n'a gagné que 11 matchs, s'inclinant à 17 reprises. Rebelote cette saison. Après son Open d'Australie, et avant le début de ce Roland-Garros, le Français comptait un piètre bilan de 7 défaites pour une seule victoire sur le circuit principal. S'il souhaite s'imposer aujourd'hui pour jouer une revanche contre Karen Khachanov, qui l'avait battu sèchement au troisième tour l'an dernier (6-3, 7-5, 6-3), le Français va devoir jouer plus juste et trouver de la régularité dans ses frappes.