Roland Garros
Wawrinka chambre son ami Paire

Après sa qualification pour les huitièmes de finale, Benoit Paire avait confié en conférence de presse que Stan Wawrinka lui avait qu'il était "un monstre physiquement". Le Vaudois interrogé sur le sujet et a répondu en le chambrant tout en le félicitant de sa belle série :

"C'était une blague (rire) ! J'étais très content pour lui. Benoît, c'est un joueur de confiance, un joueur sensible, qui a besoin d'être bien. Quand il gagne des matchs, il est en confiance, du coup il est relâché, il joue mieux et il réfléchit moins. Résultat, lorsqu'il est relâché, il se fatigue moins, il s'énerve un peu moins sur ses erreurs et il tient plus longtemps. Je suis vraiment content pour lui, il arrive ici en ayant gagné Lyon. Il a sorti des gros matchs malgré le fait qu'il menait deux sets zéro, et break (face à Herbert). Il est resté concentré. J'espère qu'il pourra continuer."

De votre envoyé spécial à Roland-Garros