Roland Garros
Un choc Wawrinka / Tsitsipas, une première pour Paire, Nadal et Federer sans problème ?



C’est aujourd’hui que débute la deuxième semaine de Roland-Garros avec les huitièmes de finale. Dans le tableau masculin, quatre matchs sont au programme dont Benoit Paire face à Kei Nishikori. Présentation.

Tsitsipas – Wawrinka

C’est le duel des revers à une main. Mais pas que. C’est aussi un duel de très, très haut niveau. Stefanos Tsitsipas, 6e joueur mondial à 20 ans, et Stan Wawrinka, vainqueur ici en 2015 sont deux outsiders à surveiller. Après avoir connu des blessures qui l’ont empêché d’être compétitif, le Suisse est de retour aux affaires depuis Monte-Carlo où il a pu commencer un enchaînement de huit matchs avant le début de ce tournoi. Impressionnant lors des trois premiers tours en éliminant Kovalik puis surtout Christian Garin et Grigor Dimitrov, le Suisse aura fort à faire pour rejoindre les quarts car son adversaire a changé de statut depuis la saison dernière et ses finales à Barcelone et à Toronto. Cette année, le Grec a confirmé ses prouesses en s’imposant à Marseille, à Estoril sur terre battue et a disputé la finale à Madrid le mois dernier. S’inclinant seulement face à Novak Djokovic, le Grec aura notamment terrassé Alexander Zverev puis Rafael Nadal. Pour arriver jusque-là, le sixième joueur mondial a éliminé Marterer, Dellien avant de s’imposer en quatre manches contre Filip Krajinovic. Ce match se jouera sur le court Suzanne Lenglen en troisième rotation et promet du spectacle et aussi beaucoup de suspense. Ce sera d'ailleurs une grande première puisque les deux hommes ne se sont jamais affrontés sur le circuit.

Le prono de la rédac' : Laurent : Wawrinka en 4 / Loïc : Tsitsipas en 5 / Victor : Wawrinka en 5 / Jules : Wawrinka en 4

Mayer – Federer

Il avait annoncé avant le début du tournoi que faire une deuxième semaine "serait déjà bien". Roger Federer y est après avoir déroulé son tennis lors des trois premiers tours face à Lorenzo Sonego, Oscar Otte et Casper Ruud sans perdre le moindre set. Face au Suisse se dresse désormais l’Argentin Lenardo Mayer, tombeur de Nicolas Mahut au tour précédent. Si l’agressivité de l’Argentin et sa solidité au service peuvent gêner le Suisse plus que lors de ses trois premiers matchs, le tant adoré « Rodgeur » part largement favori de cette partie. Et pour cause, les deux hommes se sont affrontés trois fois, à chaque fois sur dur, et le Suisse s’est imposé à chaque fois. A cela il faut également prendre en compte l’état physique de l’Argentin qui a avoué à un journaliste de son pays qu’il souffrait d’une déchirure à la cuisse gauche.

Le prono de la rédac' : Laurent : Federer en 3 / Loïc : Federer en 3 / Victor : Federer en 4 / Jules : Federer en 3



Nishikori – Paire

C’est l’un des matchs les plus attendus de la journée. Benoit Paire, l'un des deux derniers représentants tricolores avec Gaël Monfils, dispute son premier huitième de finale du côté de la Porte d'Auteuil, le troisième seulement de sa carrière en Grand Chelem (US Open 2015 et Wimbledon 2017). Face à Kei Nishikori, l'Avignonnais arrive dans la forme de sa vie puisqu'il reste sur huit victoires consécutives avec son titre obtenu à Lyon, le deuxième de l'année sur terre battue après Marrakech en avril. Kei Nishikori, qui n’est jamais allé plus loin qu’en quart de finale ici, aime avoir du rythme et devrait en être privé demain face aux accélérations et aux variations du Français. Les deux joueurs se sont affrontés huit fois sur le circuit, pour deux victoires de l'Avignonnais. Ils se sont surtout déjà croisés à deux reprises à Roland-Garros : une fois en 2013 pour une victoire trois sets à un du Nippon et une autre fois l’année dernière où Paire menait deux sets à un avant de perdre six jeux à trois la cinquième manche. En plus de cela, Kei Nishikori ne dégage pas l'impression d'être imprenable : il a laissé un set à Tsonga, deux à Djere (32e) et s’est incliné face à Schwartzman à Rome et face à Pierre-Hugues Herbert à Monte-Carlo. Le Français aura donc toutes ses chances sur le court Suzanne Lenglen où il pourra compter sur le soutien du public.

Le prono de la rédac' : Laurent : Paire en 4 / Loïc : Paire en 4 / Victor : Paire en 5 / Jules : Paire en 5

Londero – Nadal

On ne s’attendait pas à voir Juan Ignacio Londero en huitième de finale. Cet Argentin de 25 ans s’est révélé cette saison sur le circuit principal après avoir fréquenté le circuit Challenger. Il a notamment remporté le tournoi de Cordoba, d’où il est originaire, en battant Guido Pella en finale lors de son premier tableau final sur le circuit ATP. Depuis, le 78e joueur mondial continue de beaucoup jouer sur terre battue avec des résultats en dents de scie. Jusqu’à ce Roland-Garros, où son jeu à risques paie pour le moment, puisqu’il a battu sans trembler Nikoloz Basilashvili (16e) puis Richard Gasquet, avant de vaincre Corentin Moutet en cinq sets. C’est sa première participation à un tableau final en Grand Chelem et n’a donc jamais affronté Rafael Nadal. Il n’aura rien à perdre et est capable de lâcher ses coups. Si battre Nadal dans son jardin, en trois sets gagnants, paraît presque infaisable pour Londero, le match pourrait être spectaculaire et peut être plus accroché que ce que laisse penser la feuille de match.

Le prono de la rédac' : Laurent : Nadal en 3 / Loïc : Nadal en 3 / Victor : Nadal en 4 / Jules : Nadal en 3