Roland Garros
Federer : "L'affaire Serena ? On en rigole avec Thiem"



Le microcosme de la petite balle jaune ne parle que de l’affaire de la salle de presse entre Serena Williams et Dominic Thiem. Obligé de partir de la salle d’interview principale pour laisser sa place à l’Américaine qui venait de s'incliner dès le troisième tour, l’Autrichien a alors compris pourquoi il lui avait été demandé de quitter les lieux. Moment où il fait part de son mécontentement. Après sa victoire très tranquille sur Leonardo Mayer pour rejoindre les quarts de finale (6-2, 6-3, 6-3), Roger Federer a été interrogé sur le sujet et a livré une réponse assez drôle notamment sur l'accent du protégé de Nicolas Massu : "Dominic est une superstar du circuit masculin. Je pense qu’il y a toujours une solution et celui qui reste dans le tournoi doit avoir la priorité. Si j’avais perdu contre Mayer, je l’aurais laissé choisir quand il veut aller à la presse car il doit rejouer. Il y a sans doute eu un malentendu et ils auraient dû faire patienter Serena au vestiaire et non au centre de presse. Je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé mais je comprends la frustration de Dominic. Je ne pense pas qu’il soit en colère spécifiquement contre Serena. C’était une situation malheureuse que j’ai trouvée drôle et nous en avons rigolé juste avant (sourire). La manière dont il dit « C’est une blague ? » est géniale. J’aime son accent en allemand et en anglais. Et il le sait (rire)."

De votre envoyé spécial à Roland-Garros