Roland Garros
Après un scénario improbable, Thiem s'offre une deuxième finale



On s'attendait au plus gros choc du tournoi entre ces deux formidables joueurs. Interrompu par un temps désastreux hier, le match entre Novak Djokovic et Dominic Thiem s'est finalement déroulé sur deux jours, avec pas moins de trois interruptions, livrant un spectacle bien plus intéressant aujourd'hui. L'Autrichien, plus solide, file en finale pour la deuxième fois consécutive.

On avait quitté Novak Djokovic très frustré hier en fin d'après-midi. Gêné considérablement par le vent, le numéro un mondial était très content de voir la pluie interrompre sa demi-finale face à Dominic Thiem, hier à un set partout et trois jeux à un en faveur de l'Autrichien. Stoppée à un set partout et trois jeux à un en faveur de l'Autrichien dans le troisième set, la partie était alors décevante, bien en deçà de ce à quoi l'on pouvait s'attendre. Mais aujourd'hui les rafales de vent étaient bien moins puissantes à la Porte d'Auteuil. Et la bataille a pu réellement, enfin, débuter. Après un départ canon, le numéro un mondial recollait rapidement au score à quatre jeux partout. Ratant deux nouvelles balles de break à cinq jeux à quatre en sa faveur, le Serbe allait s'en mordre les doigts puisqu'il allait à son tour craquer sur son service, s'inclinant sept jeux à cinq. Dans la quatrième manche les deux hommes étaient, paradoxalement, plus efficaces sur leur jeux de retour. Le Serbe avait deux fois le break avant de se faire rejoindre à chaque fois. Néanmoins, breakant à cinq jeux partout, le numéro un mondial tenait enfin son service pour conclure. Dans l'ultime manche Djokovic balbutiait son tennis d'entrée. Mais la pluie allait venir encore une fois à la rescousse du Serbe. Mené quatre jeux à un et au bord du précipice face à un Autrichien en feu, et après avoir sauvé des balles de cinq jeux à un sur son service, il parvenait à remporter les deux premiers jeux après la reprise. Cependant, les deux joueurs étaient fébriles. Djokovic perdit son service en commettant trois erreurs inhabituelles pour lui à un tel moment. Dans la foulée alors qu'il servait pour conclure et qu'il avait deux balles de match, l'Autrichien était rattrapé par ses émotions et offrait à son tour le break. Mais à six jeux à cinq en sa faveur, et face à un Djokovic de plus en plus offensif, le numéro quatre mondial allait enfin saisir sa chance. Les fautes directes du Serbe (53 sur l'ensemble du match) laissaient encore une porte entrouverte, qu'il ouvrait définitivement sur un énième coup droit gagnant le long de la ligne, 6-2, 3-6, 7-5, 5-7, 7-5 en 4h19 de jeu. Dominic Thiem retrouvera demain Rafael Nadal et tentera de prendre sa revanche, lui qui avait perdu sèchement en finale face à l'Espagnol l'an passé, 6-4, 6-3, 6-2. Si le quatrième joueur mondial évolue à ce niveau, une finale de folie nous attend, si le temps le permet.