Roland Garros
Unibet doit 1,2 millions d'euros à la FFT

Unibet a perdu son appel du jugement de mai 2008 où le tribunal de grande instance de Paris avait condamné l'opérateur de jeux en ligne à verser 500 000€ de dommages et intérêts à la FFT, instance organisatrice du tournoi de Roland Garros, pour "parasitisme". La Cour d'Appel de Paris a donc confirmé la première comdamnation et a y ajouté la contrefaçon de la marque "Roland-Garros". Unibet devra donc payer 500 000€ de dommages et intérêts pour "parasitisme", 300 000€ pour la reconnaissance du droit de propriété et 400 000€ sur la contrefaçon de la marque, soit un total de 1,2 millions d'euros. Un coup dur pour la société de paris en ligne qui a décidé de porter l'affaire Unibet devant la Cour de Cassation française ou encore devant une juridiction européenne.