Roland Garros
Un Djokovic nerveux en huitième

Novak Djokovic

A l'instar de Roger Federer, Novak Djokovic a été accroché mais a fini par s'imposer, lui aussi en quatre sets. Marin Cilic a été un bel adversaire, valeureux et solide, mais il a du faire face à plus fort que lui. Score final de 6-3, 6-2, 6-7(2), 6-4 pour le Djoker qui affrontera Tsonga ou Janowicz pour une place en quarts.


Novak Djokovic est finalement venu à bout de Marin Cilic. Mais le Serbe a montré un visage bien moins serein que d’habitude. Face à un Croate qui a joué son va-tout, Novak Djokovic est apparu passablement énervé. S'il s'est bien comporté dans les deux premiers sets, il a été moins tranchant dans le troisième round. Nole a pesté, a levé les mains en l'air, a soufflé... Il vient finalement à bout du puncheur croate en trois heures et quart. Rassurez-vous, Novak Djokovic a tout de même su dicter son jeu au moment ou il le fallait, et a finalement répondu présent pour son premier test.


Un match qui va laissé des traces ?

Le Serbe l'a dit lui-même au micro de Nelson Monfort à la sortie de son match : "c'était un match très long, je suis fatigué". Alors, peut-on avoir des doutes sur sa fraicheur pour la suite de la compétition ? Pas vraiment. Il sera opposé au vainqueur de l'opposition Tsonga-Janowicz en huitième de finale, déclarant d'ailleurs à la fin de son match qu'il allait le suivre avec un grand intérêt. Direction le repos pour Djokovic, même s'il devra faire preuve d'un peu plus de contrôle et de sang-froid, pour les échéances plus compliquées de la deuxième semaine.

    Fognini : "Pas ennuyeux contre Monfils"
    Rafael Nadal se fiche des mauvais augures
    Le poids de Townsend en question